in

Comment et pourquoi récompenser son cheval ?

Crédits : iStock

Entrer en communication avec son cheval, le récompenser, le remercier : tels sont les bons réflexes à adopter pour que vous puissiez vous sentir mieux avec votre cheval. Un cavalier peut parvenir à créer, au fil du temps, un lien d’une grande intensité avec sa monture, à condition de respecter quelques règles.

Des récompenses, oui, mais pour une bonne raison !

C’est bien connu, il ne faut pas donner de récompenses sans raison valable, au risque de susciter des réactions inappropriées et injustifiées. En effet, votre cheval pourrait prendre de mauvaises habitudes s’il se voyait récompensé pour un rien, ce qui aurait pour effet de saper tout le travail d’éducation déjà effectué.

La récompense est là pour faire comprendre au cheval qu’il a répondu positivement aux sollicitations de son cavalier. Elle doit être donnée au cheval dans les 3 secondes qui ont suivi la bonne exécution de l’effort demandé.

cheval
Crédits : langll/Pixabay

« Oui » et « Non »

Il ne faut pas hésiter à récompenser à la fois par la voix avec un joyeux « oui c’est bien » et aussi par le sucre. L’idée est de donner envie au cheval de coopérer. Les petits hennissements font partie des petits plaisirs des cavaliers et donnent de véritables sensations positives et agréables.

Les « oui » et les « non » doivent devenir habituels pour les chevaux, car cela leur permet d’avoir une reconnaissance de la voix de leur propriétaire. Ensuite, le cheval assimile le « oui » à la récompense et le « non » à l’erreur. En cela, l’animal est canalisé et dirigé dans la bonne voie.

Mais récompenser son équidé, ce n’est pas seulement donner un sucre, c’est surtout établir une relation avec lui sur le long terme. Renforcer des liens entre cavalier et cheval, n’est-ce pas là le principal ?

Source

Vous aimerez aussi :

Quelle est l’espérance de vie d’un cheval ?

Pourquoi les chevaux ne peuvent-ils pas vomir ?

Comment les chevaux font-ils pour dormir debout ?