in

Hennissements du cheval : découvrez leur signification !

Crédits : iStock

Tous ceux qui connaissent les chevaux le savent : ces animaux ne sont pas franchement bavards. En effet, en tant que proies dans la nature, ils ont appris à se faire les plus silencieux possible afin de ne pas attirer les prédateurs. Ainsi, ils préfèrent communiquer avec leurs oreilles (oui oui !), leur regard ou encore leur posture. Mais alors, que signifient les rares fois où ils se font entendre ?

1. Le hennissement d’appel

C’est le plus fréquent mais aussi le plus sonore et le plus long. Le hennissement d’appel permet à un cheval isolé d’attirer l’attention de ses congénères qu’il a perdus de vue ou qu’il entend au loin. Il veut les alerter sur sa détresse et attend qu’ils lui répondent afin de savoir où ils se trouvent. Ce hennissement, qui s’entend jusqu’à 1 kilomètre, est donc une façon pour un cheval seul de rester en contact avec ses congénères.

2. Le hennissement de la mère au poulain

Lorsque son petit s’éloigne, la jument n’hésite pas à l’appeler en hennissant afin de pouvoir le situer. Son hennissement peut également s’avérer être une mise en garde ordonnant au poulain de revenir immédiatement auprès d’elle. Par ailleurs, si le poulain perd sa mère, il va aussi se mettre à hennir, mais ses hennissements ressembleront plutôt à des cris.

3. Le hennissement d’alarme

Si un cheval sent une menace peser sur lui ou sur son troupeau, il ne va pas hésiter à donner l’alarme en poussant une série de courts hennissements discontinus mais sonores. Ce cri intime aux autres chevaux de se rassembler afin de faire face à l’éventuel danger.

Si un cheval est inquiet, il peut également se mettre à souffler ou à émettre une sorte de ronflement. Attention à vous car il risque de faire un écart…

cheval
Crédits : iStock

4. Le hennissement de colère

Afin d’effrayer un adversaire, les chevaux poussent un hennissement particulièrement aigu qui ressemble plutôt à un couinement. Ce hennissement peut être poussé lors d’un combat entre deux mâles ou lorsqu’une jument éconduit un étalon un peu trop fougueux.

5. Le hennissement de joie

Vous vous êtes souvent demandé ce que signifiait le hennissement bref et grave que poussait votre cheval lorsqu’il vous voyait arriver ? C’est tout simplement un signal de bienvenue qui montre qu’il est heureux de vous voir ! Ou parce qu’il sait que vous lui apportez à manger…

6. Le hennissement de drague

Lorsqu’un étalon cherche à faire la cour à une jument, il pousse un hennissement qui s’assimile plutôt à un grondement.

7. L’ébrouement

L’ébrouement n’est pas à proprement parler un hennissement mais ressemble plutôt à un éternuement. Il intervient lorsque le cheval se détend après avoir effectué un effort physique, ce qui lui permet de libérer ses naseaux. Mais l’ébrouement peut également signifier de l’impatience, voire de la peur alors, restez prudent.

Source

Vous aimerez aussi : 

Quelle est l’espérance de vie d’un cheval ?

Équitation : combien ça coûte ?

Pourquoi les chevaux ne peuvent-ils pas vomir ?