in

L’Appaloosa : 4 choses à savoir sur cette race de cheval tachetée

Crédits : vikarus/Wikimedia

Le cheval est une espèce animale à la grâce absolument remarquable. Du haut de sa stature imperturbable, chaque spécimen arbore fièrement une robe unique en son genre. Il existe toutefois une variété particulière dont la teinte tachetée de son poil n’est pareille à nulle autre : l’Appaloosa. Découvrons d’ailleurs ensemble quatre détails à connaître sur ce cheval somptueux.

1/ Les caractéristiques de l’Appaloosa

L’appaloosa est un cheval de selle. Sa robe mouchetée et diaprée en fait un équidé reconnaissable entre mille. Les particularités propres à l’espèce impliquent notamment de petites rayures sur les sabots et des zébrures autour des yeux, des naseaux et des parties génitales. En outre, certains individus disposent même d’un pelage aux taches façon léopard. Concernant la morphologie, ce cheval possède un museau fin, un dos large, une croupe légèrement relevée et une musculature robuste. Ainsi, il affiche un garrot de 1,45 à 1,65 m pour un poids de 450 à 700 kg.

cheval appaloosa
Crédits : jessicaboron/Wikimedia

2/ L’étymologie de son nom

L’Appaloosa trouve l’origine de son appellation à travers l’évolution du nom de la rivière Palouse qui s’étend de l’état de l’Idaho à celui de Washington et appelée autrefois « pelouse » par les trappeurs canadiens francophones. C’est dans ces régions que les Indiens de la tribu des Nez-Percés sélectionnaient les bêtes pour en faire leur monture. Par la suite, cet équidé s’est progressivement fait baptiser « palousé », un terme peu à peu transformé par l’anglicisme « Appaloosey » pour définitivement devenir « Appaloosa » vers la fin du XIXe siècle.

cheval appaloosa
Crédits : dotana/Wikimedia

3/ Un cheval qui a bien failli s’éteindre

D’abord introduits par les colons espagnols sur le nouveau continent après les années 1700, ces équidés se sont rapidement disséminés sur le territoire. En 1877, après des décennies d’apprivoisement par les Nez-Percés, cette monture a vu sa population décliner au point où la race s’est retrouvée en voie d’extinction. La cause de ce bouleversement est la guerre qui opposait la tribu indienne à l’United States Army.

indien chef nez-percés
Photographie du chef Joseph de la tribu des Nez-Percés (de son vrai nom Hinmaton-Yalaktit) datant de 1877. Crédits : Orlando S. Goff/Wikimedia

Une fois le peuple autochtone vaincu, les chevaux (considérés alors comme arme de guerre) furent la cible suivante des colons et finirent quasiment tous décimés. Quelques survivants réchappèrent au massacre et s’éparpillèrent à travers les vastes contrées américaines. Bien qu’il n’en resta qu’une poignée, six passionnés décidèrent de regrouper les rejetons des Appaloosas originels dont les attributs se rapprochaient de ceux de leurs parents à partir de 1937 afin d’assurer la pérennité de la race.

4/ Une robe qui figure au milieu de multiples œuvres modernes

L’Appaloosa apparaît dans d’innombrables westerns, rappelant ainsi les terres sauvages parsemant le visage de l’Amérique du Nord encore relativement vierge de toutes conquêtes européennes. La race s’aperçoit aussi dans plusieurs bandes dessinées, en particulier dans la série Lucky Luke, dont les aventures se déroulent au temps du Far West.

Que vous soyez un mordu invétéré d’équidés ou tout simplement avide de charme animal, vous aimerez sûrement connaître la liste des 10 plus belles races de chevaux au monde à laquelle, nous vous le donnons en mille, appartient l’Appaloosa.