in ,

Chiens renifleurs de drogue : comment font-ils ?

Crédits : yacobchuk / iStock

Des dizaines de tonnes de drogues sont saisies chaque année par la police. Cannabis, cocaïne, héroïne… Toutes ces substances sont recherchées, et les forces de l’ordre peuvent compter sur de fidèles alliés pour les trouver : les chiens. Mais vous êtes vous déjà demandé comment les chiens réussissaient à trouver ces drogues avec autant de précisions ? On vous explique tout ! 

Des races de chiens choisies avec attention

Toutes les races de chiens ne sont pas faites pour devenir chien renifleur. En effet, il faut avoir bon flair et c’est pourquoi on cible en particulier certaines races. On retrouve principalement des bergers allemands, des labradors et même des beagles.

Avoir un bon flair n’est pas la seule qualité requise, puisqu’il faut aussi être endurant ! On retrouvait d’ailleurs des caniches dans les brigades de police des années 90, mais ils ont peu à peu été délaissés pour leurs qualités trop faibles sur ce point précis.

chien police
Crédits : yacobchuk/ iStock

Des formations strictes

Les chiens sont formés à partir d’épreuves générales avec tous les autres chiens de la police. On teste leurs capacités physiques, leur flair, leur loyauté et d’autres caractéristiques. Puis, en fonction des résultats, ils seront répartis en deux catégories différentes : chien d’assaut ou bien chien de recherche. Dans cette dernière, on regroupe les chiens renifleurs de drogues, d’explosifs, ou les chiens de recherche de personnes !

Chaque chien à un maître-chien qui lui donnera des ordres et à qui il sera loyal. Il est donc important que le chien et son maître aient une relation de confiance et d’amour, afin de former l’équipe la plus performante possible !

La formation d’un chien renifleur peut durer entre 3 et 6 mois avant que celui-ci soit envoyé sur le terrain pour mettre en œuvre ce qu’il a appris.

La recherche de drogue

Certains pensent que les chiens renifleurs sont drogués et que c’est pour cela qu’ils partent à la recherche de la substance. C’est évidemment totalement faux, puisque leur mode de recherche est organisé bien autrement !

La recherche de drogue est présentée comme un jeu à l’animal. Le maître-chien donne un jouet à son chien, un jouet personnel qui lui appartient sur le long terme. On met une odeur sur celui-ci, à base de molécule de la drogue recherchée. Le chien va donc associer l’odeur à son jeu. Et c’est comme ça qu’il partira instinctivement à sa recherche lors de fouilles. Finalement, il ne pense qu’à jouer ! C’est pour cela que lorsque le chien détecte une odeur, il se met à aboyer ou à battre de la queue plus significativement.

Un rôle pris très au sérieux

Les chiens renifleurs sont vraiment essentiels dans la recherche de drogue. Certains sont si doués qu’ils ont vu leur tête être mise à prix par des puissants cartels de drogue. Comme Sombra, une chienne colombienne ayant permis l’arrestation de 245 personnes grâce aux 10 tonnes de cocaïne qu’elle a découvert !