in

Chat : 5 précieux conseils pour prendre soin de ses dents

Crédits : Inna Postnikova/iStock

Mauvaise haleine, douleurs, bave, difficultés à manger, gingivites, caries… Votre chat n’est pas à l’abri de problèmes dentaires. Bien au contraire, ces derniers sont de plus en plus courants chez nos amis félins. La raison ? Leur nourriture, bien souvent industrielle, qui ne permet pas d’éliminer le tartre. Ce dernier s’accumule alors sur les dents et, à terme, peut avoir de lourdes conséquences sur la santé de votre boule de poils. Voire même raccourcir son espérance de vie. Pour éviter cela, voici quelques gestes à adopter au quotidien !

Bon à savoir : 8 chats sur 10 ont des problèmes de dents et de gencives à partir de l’âge de 3 ans !

1. Lui brosser les dents

Cela peut sembler étonnant, mais votre chat, tout comme vous, a besoin de se brosser les dents ! Et pour cause, chaque jour, des restes de nourriture s’accumulent sur ses dents, formant la plaque dentaire. Si elle n’est pas éliminée, cette plaque dentaire de couleur jaune durcit et se transforme peu à peu en tartre, de couleur marron.

Arrivé à ce stade, votre chat a alors besoin d’un détartrage à effectuer chez le vétérinaire. Sans quoi les bactéries présentes dans le tartre pourraient se propager aux gencives et provoquer des infections, une inflammation des gencives, voire même la perte des dents. Les bactéries peuvent même se propager dans le sang et endommager des organes vitaux, tels que les reins, les poumons ou encore le coeur.

chat
Crédits : iStock

Pour éviter tout problème de santé ainsi qu’un soin dentaire hors de prix chez le vétérinaire, il est donc vivement recommandé de brosser les dents de votre chat au minimum deux fois par semaine. Et ce à partir de l’âge de 6 mois !

Pour ce faire, procurez-vous un doigtier applicateur ou une brosse à dents souple et un dentifrice spécialement conçu pour les chats (surtout pas de dentifrice pour humain !). Non seulement le dentifrice spécial chat n’est pas toxique pour nos amis félins mais en plus il n’a pas besoin d’être rincé. L’animal peut donc l’avaler sans danger !

À noter que des sprays dentaires existent désormais. L’avantage de ces produits est qu’ils tuent les bactéries dans la bouche de l’animal mais qu’il n’ont pas besoin de brossage pour agir efficacement.

2. Stimuler ses gencives

Les gencives d’un chat en bonne santé sont lisses et de couleur rose. Mais il n’est pas rare que les gencives deviennent de couleur rouge, ce qui signifie qu’elles sont irritées ou enflammées. Dans ce cas, l’animal est alors exposé à des problèmes plus graves, comme les caries dentaires.

Pour renforcer les gencives de votre chat, n’hésitez pas à les lui masser régulièrement. Masser délicatement ses gencives permettra non seulement d’accélérer la guérison en cas de problème, mais également de rendre votre chat moins susceptible de souffrir de problèmes de gencives.

Bien évidemment, tout comme c’est le cas pour le brossage de dents, votre matou devra être habitué dès son plus jeune âgé à être manipulé au niveau de la bouche.

3. Varier son alimentation

À l’état sauvage, les chats n’avaient généralement pas de problèmes dentaires. Comment l’expliquer ? Tout simplement parce qu’ils se brossaient naturellement les dents en mangeant les os et les chairs de leurs proies mais aussi en mangeant de l’herbe.

chat mange gamelle
Crédits : iStock

À l’heure actuelle, les chats domestiques n’ont pas toujours la possibilité de chasser. Ils sont donc obligés de se satisfaire d’un régime alimentaire bien éloigné de leur régime naturel. Pour éviter que le tartre ne s’accumule trop rapidement sur les dents de votre boule de poils, veillez donc à varier son alimentation en alternant les aliments humides (pâtées) et les aliments secs (croquettes).

4. Lui donner des jouets dentaires

Qu’il s’agisse de bâtonnets à mâcher ou de jouets conçus spécialement pour nettoyer les dents des chats, en donner régulièrement à votre félin est un bon moyen de lui garantir une bonne hygiène bucco-dentaire. Pour faire votre choix, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire ou en animalerie.

En revanche, il est déconseillé de donner de vrais os à mâcher à votre animal. En effet, le risque d’étouffement est trop grand…

5. Être vigilant

Vous le savez, les chats ne montrent pas facilement leurs faiblesses. Réflexe de proies. En effet, leur instinct de survie leur commande de ne pas se montrer vulnérables face à d’éventuels prédateurs. Ainsi, lorsqu’ils ont mal quelque part, ils peuvent souffrir en silence durant des mois, voire même des années.

C’est donc à vous d’être vigilant et d’emmener votre chat chez le vétérinaire au moindre symptôme inhabituel (bave excessive, gencives rouges, perte d’appétit, mauvaise haleine, le chat se frotte la bouche avec les pattes…). Cela pourrait permettre d’enrayer les maladies dentaires dont pourrait être victime votre félin.

Source

Vous aimerez aussi : 

Comment laver naturellement son chien ou son chat ?

VIDÉO : comment couper les griffes de son chat ?

Pelage du chat : 5 astuces naturelles pour en prendre soin