in

Ce poisson géant a une tronçonneuse à la place du museau

Crédits : Diliff/Wikipédia
Ce poisson géant a une tronçonneuse à la place du museau
noté 5 - 2 votes

Avec son étrange scie à la place du museau, son corps de requin pouvant mesurer 7 mètres de long et son visage de raie, le poisson-scie, apparu il y a 60 millions d’années, a de quoi surprendre, et surtout terrifier. Pourtant, ce géant des mers n’est pas le monstre que l’on pourrait croire…

Un poisson plutôt tranquille

Ce qui étonne le plus chez le poisson-scie, c’est son long rostre de 2 mètres de long bordé de deux rangées de dents acérées qui a de quoi donner des cauchemars aux plus courageux des nageurs. Présente principalement dans les eaux douces ou salées d’Océanie, notamment en Australie, cette créature dont le visage ressemble à une tronçonneuse est en fait parfaitement inoffensive.

poisson scie
Crédits : Flavia Brandi/Wikipédia

En effet, le poisson-scie appartient à la famille des raies et se nourrit essentiellement de poissons, de crustacés, de vers ou de végétaux. Il n’est pas intéressé par l’Homme car bien trop craintif. Sa scie représente tout de même une arme particulièrement efficace pour chasser. Elle lui permet de trancher ses proies efficacement ou de les clouer rapidement au sol.

L’appendice tranchant du poisson-scie lui donne également le pouvoir de détecter dans l’eau tous les champs électriques produits par les poissons et autres créatures marines. Cela lui permet de chasser avec précision, même en eau trouble.

Mais attention, le poisson-scie ne doit pas être confondu avec le requin-scie, bien plus rare. En effet, le requin-scie est une espèce de requin possédant le même type de museau mais ne mesurant pas plus de 2 mètres de long.

En danger critique d’extinction

Même si le rostre du poisson-scie est un atout pour se nourrir, il est aussi responsable de sa future extinction. En effet, le poisson-scie a le malheur de se prendre régulièrement le nez dans les filets de pêche et de ne plus pouvoir se libérer. De plus, cette espèce est particulièrement appréciée par les Asiatiques, de par son goût et la curiosité qu’il suscite. Il finit alors le plus souvent en soupe ou dans des boutiques de souvenirs.

En plus de la surpêche, le poisson-scie est également victime de la perte de son habitat, les mangroves, à cause notamment du développement des zones côtières. Le poisson-scie, qui peut vivre jusqu’à 30 ans, est donc inscrit sur la liste rouge des espèces menacées d’extinction et voit sa population chuter en flèche depuis quelques années.

Source

Vous aimerez aussi :

Et si le requin Mégalodon n’avait jamais disparu ?

VIDÉO : voici le plus grand requin blanc jamais filmé

Y a-t-il des requins près des côtes françaises ?