in

Allergies chez le chat : comment les reconnaître et s’en débarrasser !

Crédits : iStock

Lorsqu’un chat est allergique, cela signifie que son système immunitaire est particulièrement sensible et qu’il a identifié une ou plusieurs substances comme étant dangereuses. Il tente alors de se débarrasser de ces allergènes, donnant lieu à toute une variété de symptômes. 

Les différents types d’allergies chez le chat

Il existe quatre types d’allergies fréquemment observées chez nos amis félins :

  • L’allergie aux puces : c’est la salive des puces qui est à l’origine de la réaction allergique. Une ou deux piqûres suffisent pour déclencher l’allergie.
  • L’allergie aux substances inhalées : il peut s’agir du pollen, des poussières, de produits ménagers ou encore de parfum.
  • L’allergie alimentaire : le poulet, le poisson, le maïs ou encore le blé sont les allergènes les plus courants.
  • L’allergie de contact : elle est déclenchée par le contact répété avec une matière en particulier, par exemple le plastique, le nickel ou encore le ciment.

Les symptômes de l’allergie chez le chat

Alors que chez certains chats les symptômes d’une allergie ne sont que peu visibles, chez d’autres ils peuvent être exacerbés. Dans tous les cas, si vous observez un ou plusieurs des symptômes ci-dessous chez votre chat, une visite chez le vétérinaire s’impose :

  • Fortes démangeaisons : parfois le chat se gratte jusqu’au sang, provoquant une chute de poils, voire même des croûtes sur la peau. Les démangeaisons au niveau du dos ou de la base de la queue sont le signe d’une allergie aux puces.
  • Toilettage excessif : le chat passe son temps à se lécher, notamment le ventre et le dos, provoquant parfois une perte de poils à certains endroits.
  • Troubles digestifs : les diarrhées et les vomissements répétés peuvent être le signe d’une allergie alimentaire.
  • Lésions cutanées : l’allergie de contact provoque des lésions sur la peau du chat, à des endroits bien localisés. Par exemple, s’il est allergique au plastique de sa gamelle de nourriture, il aura des lésions ou des petits boutons au niveau de ses babines. S’il est allergique au ciment, les lésions se situeront sur ses pattes.
  • Éternuements : l’allergie au pollen ou à la poussière peut engendrer des crises d’éternuements, voire même de la toux et une respiration sifflante.
  • Yeux qui coulent : un larmoiement occasionnel peut également être le signe d’une allergie.
chat gratte
Crédits : iStock

Les traitements de l’allergie chez le chat

C’est simple, si le chat est allergique aux puces, un traitement antiparasitaire devra être effectué régulièrement.

Par ailleurs, s’il a une allergie alimentaire, l’aliment concerné devra être exclu de son alimentation. Le chat devra alors suivre un régime spécial durant plusieurs semaines. Puis les potentiels allergènes seront réintroduits un à un dans sa nourriture. L’objectif ? Trouver ceux qui sont à l’origine de l’allergie.

En cas d’allergie de contact, la matière en question devra être évitée. Ainsi, les gamelles en plastique devront peut-être être changées pour des gamelles en acier inoxydable par exemple.

Là où ça se complique, c’est lorsqu’il s’agit d’une allergie aux substances inhalées. Dans ce cas, un traitement médicamenteux, à base d’antihistaminiques ou de cortisone, peut diminuer les symptômes et rendre la vie de l’animal plus confortable. Une désensibilisation peut également être envisagée. Mais le plus important est de passer très régulièrement l’aspirateur dans l’environnement du chat, de nettoyer son couchage au moins une fois par semaine, d’utiliser des produits nettoyants naturels et une litière non parfumée qui ne produit pas de poussière.

Vous aimerez aussi :

Pelage du chat : 5 astuces naturelles pour en prendre soin

6 remèdes naturels pour soulager les démangeaisons du chien et du chat

Les chats et les chiens peuvent-ils être allergiques aux humains ?