in

9 erreurs à ne surtout pas faire avec son chat

Crédits : iStock
9 erreurs à ne surtout pas faire avec son chat
noté 4.3 - 39 votes

Vous le savez, les chats sont des animaux intelligents, difficiles à satisfaire mais également très rancuniers. Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un matou ou que vous souhaitez en adopter un incessamment sous peu, sachez qu’il y a des choses à ne pas faire avec les félins, sous peine d’être rayé de leur vie et de leur cœur à tout jamais.

1. Le frapper

Cela paraît évident, mais les chats ne supportent pas la violence. Même si votre boule des poils fait des bêtises, la solution n’est pas la si populaire fessée ni même la petite tape sur la tête. Contentez-vous de le gronder sévèrement et de le punir en l’enfermant quelques minutes dans une pièce où il n’a pas l’habitude d’aller.

2. Ne jamais jouer avec lui

Certes, les chats sont des animaux très indépendants, mais ils apprécient également le contact avec leur humain. De plus, non seulement ils s’ennuient vite mais leur instinct de chasseur est particulièrement développé et a toujours besoin d’être stimulé. Ne croyez donc pas qu’un chat trouvera toujours le moyen de s’amuser tout seul, au contraire. Consacrez au minimum une vingtaine de minutes par jour à des séances de jeux avec votre félin, sous peine de le voir tomber en dépression.

chaton câlin
Crédits : iStock

3. L’éduquer comme un chien

Qu’on se le dise, un chat n’est pas un chien ! Il peut bien entendu être un minimum éduqué, mais ne vous attendez pas à ce qu’il vous donne la patte ou qu’il vous obéisse au doigt et à l’œil. La meilleure façon de nouer une relation saine avec son chat est de respecter sa nature et son caractère et de ne surtout rien attendre de lui. Dans le cas inverse, il risque de vous mener la vie dure…

4. Mal le nourrir

Le chat est un animal à l’odorat et aux papilles gustatives surdéveloppés. Si un aliment ne lui plaît pas, vous le saurez immédiatement. Privilégiez donc de la nourriture de qualité et bannissez de son alimentation les croquettes ou pâtées bas de gamme des grandes surfaces. Sachez-le, un chat bien nourri est un chat heureux ! Mais attention à ne pas trop le nourrir non plus, l’obésité est un véritable fléau chez nos amis félins.

chat mange pâtée
Crédits : iStock

5. Lui donner du lait

L’image du chat lapant avec plaisir une écuelle de lait est bien inscrite dans nos mémoires. Mais en réalité, la plupart des chats sont intolérants au lactose. Il est donc fortement déconseillé de leur donner du lait (de vache, brebis ou chèvre) car ils ne parviendraient pas à le digérer et pourraient alors être victimes de troubles digestifs.

6. Ne jamais le brosser

Les chats sont des pros de la coiffure, on le sait. Ils peuvent passer des heures à faire leur toilette et à se peigner les poils sans rien demander à personne. Mais, en se léchant ainsi le pelage, ils retirent les poils morts et les avalent, favorisant ainsi la formation de boules de poils dans leur estomac. Ces boules de poils peuvent être très dangereuses pour votre chat, notamment s’il n’arrive pas à les régurgiter. Ainsi, il est essentiel de l’empêcher d’avaler trop de poils en le brossant une à deux fois par semaine.

chat brosse
Crédits : iStock

7. Ne pas le vacciner

Certains pensent que les vaccins pour les chats vivant en appartement ne sont pas obligatoires. Détrompez-vous, les maladies peuvent également être transmises par les insectes piqueurs, comme les moustiques, notamment l’été. Il est également fortement recommandé de traiter son chat contre les parasites tous les mois et de le vermifuger quatre fois par an pour favoriser sa bonne santé.

8. Ne pas le stériliser

Sauf si vous voulez des chatons, évidemment. Mais sachez que la stérilisation augmente considérablement l’espérance de vie de votre chat et réduit le risque de maladies, comme les cancers. De plus, les chats stérilisés n’auront plus de raisons de fuguer pour partir à la recherche d’un partenaire sexuel. C’est donc aussi un gage de sécurité.

chat scottish fold vétérinaire
Crédits : iStock

9. L’adopter trop jeune

Lorsque l’on adopte un chaton, il est essentiel de s’assurer que ce dernier a bien été sevré de sa mère (généralement aux alentours des 2 mois). Si ce n’est pas le cas et que vous le séparez de cette dernière trop tôt, votre chat risque de développer, une fois adulte, des troubles du comportement plus ou moins graves.

Source

Vous aimerez aussi : 

10 choses qui rendent les chats vraiment, mais alors vraiment pas contents

10 choses bizarres que font tous les propriétaires de chats

5 signes qui montrent que votre chat est malheureux