in

5 manières de se consoler et de faire face au décès de son animal

chien silhouette soleil
Crédits : iStock / anjajuli

Celles et ceux qui ont eu à subir la perte d’un ou plusieurs animaux ne le savent que trop bien : la tristesse de les voir partir égale la joie que nous avons eue à partager leur quotidien. Malheureusement, tout le monde ne voit pas cet événement du même œil. Il y a celles et ceux qui considèrent qu’il ne s’agit « que » d’un animal, et d’autres qui conseillent de ré-adopter pour oublier la douleur. Mais au final, rien de cela n’adoucit vraiment la perte. Si vous ou l’une de vos connaissances traversez actuellement cette épreuve, voici quelques-unes des choses qui vont pouvoir vous aider à faire face. 

1. Aller à son rythme  

Bien sûr, aucune des indications qui suivent n’est obligatoire. Le processus de deuil n’a pas de période définie, ni même de passages obligés. Il s’agit d’un chemin intérieur on ne peut plus intime, et personne d’autre que vous ne peut le dicter. Le plus important est donc d’aller à son rythme, et de se laisser le temps qu’il faut pour faire avec cette douleur qui s’estompera avec le temps.

2. Reconnaître ses émotions

C’est pourquoi il est important de se rendre compte que oui, la perte d’un animal peut faire autant de mal que celle d’un proche. Ces êtres partageaient notre quotidien, et faisaient partie intégrante de la famille. Il est donc normal de ressentir une tristesse extrême – et de l’exprimer. Personne d’autre que vous ne peut vous dire ce que vous ressentez ou minimiser votre chagrin.

3. Trouver du réconfort auprès d’une personne de confiance

La réflexion précédente nous amène donc à affirmer l’importance de trouver une personne bienveillante durant cette période – ou plusieurs. Il peut s’agir d’un proche ou de personnes qui vous soutiendront par le biais des réseaux sociaux. Qu’importe, du moment que vous fuyez celles et ceux qui tenteront de vous dire qu’il s’agissait « juste d’un animal ».

chat
Crédits : iStock

Vous pouvez également demander à votre vétérinaire de vous fournir le contact d’une personne qui traverse la même chose, ou celui d’une association. Certaines sont en effet dédiées aux gens qui viennent de perdre un animal, pour partager leur peine et parler de leurs sentiments.

4. Changer ses affaires de place

Rien de plus triste que de marcher dans la maison et de tomber sans cesse sur des objets qui rappellent la douleur de la perte. Là encore, à votre rythme, changez-les de place. Si vous n’avez pas d’autre boule de poils à la maison, reléguez la laisse, le panier, les gamelles, etc. dans des endroits où vous les verrez moins dans un premier temps. Puis, mettez-les en carton si vous souhaitez les conserver, ou donnez-les si vous ne vous sentez pas de les garder.

5. Créer du souvenir

Pour ne pas rester ancré·e dans la tristesse, et ne pas culpabiliser de ne pas tout le temps penser à votre animal, faites en sorte de créer de jolies mémoires de ce que vous ne souhaitez pas oublier. Cela peut se faire par le biais d’un journal ou d’un album photo, dans lequel vous consignerez votre histoire à tous les deux. Marquez-y ses habitudes, les choses qui faisaient sa personnalité unique. Notez ce qui va vous manquer chez lui, les événements marquants de sa vie, etc.