in

5 gestes à avoir ou à éviter face à un chien d’assistance

Crédits : belchonock / iStock

Évoluer à pied en ville (ou ailleurs) est parfois compliqué, à plus forte raison pour les personnes qui vivent avec une ou plusieurs déficiences visuelles, auditives ou physiques. Dans ce cas, des chiens d’assistance leur permettent souvent de faciliter ces trajets du quotidien et de simplifier leurs déplacements. Avant d’aborder ces animaux et les personnes qu’ils aident, mieux vaut donc connaître quelques gestes élémentaires !

1. Parler avec le ou la propriétaire

Selon son handicap, cette personne ne voit ou n’entend peut-être pas ce qui se passe autour d’elle. Lui parler sera donc pour elle un moyen de vous situer et de comprendre ce que vous lui voulez : lui proposer votre aide ou simplement discuter. C’est aussi elle qui vous donnera l’autorisation ou non d’interagir avec son compagnon, ce qui nous amène au point suivant.

2. Ne pas caresser l’animal sans permission

Le premier réflexe en voyant un animal est en effet de le gratifier de quelques caresses. Et quand bien même cela part d’une bonne intention, cela peut aussi le détourner de la mission qui lui a été confiée, même s’il a été formé pour faire face aux distractions.

La personne qu’il guide est peut-être pressée, ou n’a simplement pas envie de s’arrêter discuter, auquel cas il convient de respecter sa décision. Si vous avez eu le feu vert, évitez de toucher au harnais ou à la laisse pour ne pas déranger.

3. Éviter d’appeler le chien ou d’attirer son attention

On a tendance à l’oublier, mais les chiens d’assistance que l’on peut voir dans la rue sont en train de travailler ! Mieux vaut donc ne pas avoir une attitude qui pourrait les déconcentrer et éventuellement mettre en danger la vie de leur propriétaire. Dès lors, on évite de le siffler, de l’attirer vers soi ou de le distraire.

chien d'assistance personne handicapée
Crédits : iStock / Reimphoto

4. Ne pas lui donner à manger

Là encore, il s’agit de ne pas le détourner de sa mission : mener son ou sa propriétaire d’un point A à un point B ! Ces animaux ne sont pas forcément disponibles pour répondre à des sollicitations externes, même si celles-ci sont bienveillantes. Cela peut être interprété comme un manque de respect. Qui plus est, certains chiens d’assistance ont un régime alimentaire spécifique qu’il leur faut respecter.

5. Garder son animal à distance

Si vous rencontrez un chien d’assistance alors que vous êtes justement avec votre animal, écartez-vous si possible pour ne pas le déranger. Sinon, demandez à son maître ou sa maîtresse s’il est possible ou non de les laisser interagir. Mais si dès le départ la situation s’envenime entre les deux animaux, il est préférable de tout stopper et d’éviter toute altercation !

Comment réagir si un chien vient spontanément vers moi ?

Compte tenu de ce que nous avons évoqué, il s’agit une nouvelle fois d’indiquer au propriétaire ce qu’il se passe (si besoin) et de ne pas distraire l’animal. Si le chien vient vous renifler ou autre, informez-en juste la personne avec lui avant toute autre chose. Elle corrigera la trajectoire de l’animal si nécessaire.

Articles liés :

VIDÉO : les images choquantes de ce jeune handicapé moteur qui se voit refuser l’entrée de Carrefour avec son chien

Les maisons de retraite commencent à adopter des chiens et c’est une très bonne nouvelle !

Mon chien peut-il m’accompagner partout ?