in ,

Top 8 des races de chiens japonais

Crédits : kazzzsat/Pixabay

Chaque pays du monde a ses propres races de chiens. Il se trouve qu’au Japon aussi le chien est un animal de compagnie qui fait des ravages. Et pour cause, depuis des milliers d’années, les Japonais utilisent nos amis canins pour la chasse ou la garde de troupeaux. Petit tour d’horizon des 8 races de chiens japonais les plus célèbres.

1. L’Akita Inu

Un tempérament de feu, voilà ce qui caractérise l’Akita Inu. Ce chien robuste qui peut peser jusqu’à 50 kilos est d’une fidélité à toute épreuve. Et pour cause, il est le chien d’un seul maître, même s’il n’a aucun mal à s’adapter dans une famille avec enfants, avec lesquels il sait faire preuve de patience et de douceur. Malgré un fort caractère, il n’aboie jamais sans raison, ce qui en fait un chien particulièrement calme, quoique légèrement bagarreur.

Cette race a été rendue célèbre par l’histoire du chien Hachiko, qui, pendant 10 ans, a attendu son maître chaque jour à la gare de Shibuya au Japon, alors que ce dernier était mort. Cette incroyable histoire a même été adaptée au cinéma avec le film Hatchi. Retrouvez son histoire à la fin de cet article.

chien akita inu
Crédits : Sevenfatdogs/Wikimedia Commons

2. Le Shiba Inu

Chien très craintif et d’un tempérament noble, le Shiba Inu a la réputation de ne pas être très affectueux. Mais il est d’une loyauté sans faille envers les membres de sa famille. C’est un chien de petite taille mais très actif, qui a de l’énergie à revendre et qui nécessite de pratiquer une activité physique quotidienne. Très indépendant et au caractère affirmé, le Shiba Inu n’est pas facile à éduquer.

chien shiba inu
Crédits : Wesl90/Wikimedia Commons

3. Le Spitz japonais

Ressemblant au grand Spitz allemand, le Spitz japonais est un chien très intelligent et de nature toujours joyeuse. En revanche, il se méfie beaucoup des étrangers, mais il n’aboiera que pour avertir ses maîtres d’un événement inhabituel et défendre son territoire. Comme tous les autres chiens japonais, il est d’un naturel robuste et son fort caractère ne rend pas l’éducation très aisée.

chien spitz japonais
Crédits : Hakumichi/Wikimedia Commons

4. Le Shikoku Ken

Ce chien de taille moyenne est un compagnon hors pair pour la chasse. Très énergique, il peut parcourir des kilomètres sans se fatiguer. De plus, il est le meilleur ami des enfants avec lesquels il peut jouer durant des heures. En revanche, c’est un chien particulièrement têtu qui n’en fait souvent qu’à sa tête.

chien shikoku ken
Crédits : chrisguyhere/Wikimedia Commons

5. Le Tosa Inu

Ce doux géant qui peut peser jusqu’à 70 kilos possède un caractère hors du commun. Le calme, la patience, le courage, la discrétion et la loyauté font partie des nombreuses qualités de ce chien initialement utilisé pour les combats de chiens. Étant donné la puissance du Tosa Inu, son maître devra apprendre à le canaliser et à le socialiser dès son plus jeune âge.

chien tosa inu
Crédits : Erick Drumss Hernández/Wikimedia Commons

6. Le Hokkaido Ken

Très réservé, ce chien à la musculature solide et au pelage dense est d’une résistance à toute épreuve. Initialement utilisé pour la chasse à l’ours, il est capable de résister aux températures polaires et a besoin de se dépenser quotidiennement.

chien Hokkaido Ken
Crédits : Katarzyna Jabłońska/Wikipédia

7. L’Épagneul japonais

Ce petit chien d’environ 4 kilos est, à l’inverse des autres chiens japonais, plutôt du genre docile. Il est toujours de bonne humeur et adore s’amuser avec les enfants. Très affectueux, il fait un merveilleux chien de compagnie et peut très bien s’adapter à la vie en appartement.

chien épagneul japonais
Crédits : Arnaud 25/Wikimedia Commons

8. Le Kishu Ken

Chien de garde par excellence, le Kishu Ken a besoin de vivre dans un grand espace afin de pouvoir se dépenser à loisir. Il est également doué pour la chasse mais n’en reste pas moins un chien au tempérament calme.

chien kishu ken
Crédits : CJ Hammond/Wikimedia Commons

L’histoire d’Hachiko

Ce n’est pas nouveau, les chiens sont connus pour être les meilleurs amis des êtres humains. Cet amour inconditionnel ne connaît parfois pas de limites, notamment lors du décès de leurs propriétaires. Certaines boules de poils se démarquent en effet par leur loyauté à toute épreuve, au-delà de la séparation. L’exemple le plus célèbre est sans aucun doute Hachiko.

Nous l’avons évoqué, ce chien est d’une rare fidélité, comme le rappelle cette fiche descriptive sur la race Akita inu. Pour Hachiko, l’histoire commence en 1924 lorsqu’un professeur d’université décide de l’adopter. Très vite, ils prennent l’habitude d’aller au travail ensemble, même si le trajet s’arrête à la gare pour Hachiko, qui revient attendre son maître tous les soirs au même endroit.

Malheureusement, celui meurt le 21 mai 1925, et n’est donc pas présent à la gare le soir… Les tentatives de faire adopter Hachiko à d’autres familles sont infructueuses : le chien fuit tout le temps pour aller à la gare. On décide alors de l’y laisser. C’est ainsi que tous les soirs à la même heure, il se rend à la gare pour accueillir son défunt maître.

Nourri et chouchouté par les habitants du quartier, Hachiko ne manque jamais un rendez-vous et vagabonde le reste du temps. Il décède en 1935, non sans devenir un vrai symbole de fidélité. Une statue à son effigie est d’ailleurs visible à la gare où il passait le plus clair de son temps.