in

Suite aux intempéries, un parc à loups gravement endommagé dans les Alpes-Maritimes

Crédits : iStock / AB Photography

Les récentes intempéries observées en France et en Italie on fait de nombreux dégâts. Les plus importants d’entre eux ont été observés dans le sud du pays – dans les Alpes Maritimes – où les pluies diluviennes ont par endroits laissé place à un paysage de désolation. Pour le moment, 4 victimes humaines sont à recenser en France selon les autorités, mais à cette heure le bilan n’est pas définitif. Et on recense aussi parmi les victimes les loups d’un parc animalier spécialisé.

Le parc Alpha partiellement détruit

Au lendemain matin de la tempête Alex, qui a balayé la France la semaine dernière, il a fallu constater les dégâts. Et parmi ceux-ci, on recense la destruction du parc à loups Alpha, situé à Saint-Martin-de-Vésubie – une des communes les plus gravement touchées par les intempéries.

Ce lieu situé dans le Parc du Mercantour et qui se décrit comme étant à visée pédagogique permet de voir une dizaine de loups d’Europe ou encore d’Arctique qui vivent au sein de trois meutes. Les visiteurs du parc peuvent en temps normal assister à des animations, au repas des loups et rencontrer des soigneurs·ses.

Mais il faudra du temps pour que tout revienne à la normale. Pour l’instant, l’heure est au bilan. Après avoir pu rejoindre le site, l’équipe a pu effectuer des premières observations. Le décès d’un loup arctique a été confirmé, ainsi que la destruction d’une partie du parc. Toutefois, certaines parties et enclos ont pu être épargnées, et des loups et des chamois sont toujours en sécurité.

Publiée par Alpha, Le Parc des Loups du Mercantour sur Dimanche 19 juillet 2020

Des loups dans la nature ?

Suite aux spéculations qui ont suivi ces annonces, de nombreuses personnes ont commencé à craindre que des loups ne soient en liberté dans les montagnes et ne représentent une menace. L’Office National de la Biodiversité, en la personne d’Éric Hansen, a donc tenu à rassurer la population. Il rappelle ainsi que «des loups sont encore dans leur enclos et d’autres (canadiens) sont aux alentours du Parc Alpha et ne sont pas dangereux pour l’homme».

Ainsi, ces animaux ne présentent aucune menace significative. Ils ont l’habitude d’être au contact de l’Homme et ne peuvent pas nécessairement se nourrir par eux-mêmes en pleine nature. Ils font toutefois l’objet d’une recherche accrue, et une équipe oeuvre actuellement à leur localisation, via des repérages aériens notamment.

« La priorité, c’est de les localiser et de les capturer au fusil hypodermique », a précisé Éric Hansen.

L’Office National de la Biodiversité affirme avoir localisé certains des 7 loups du Canada qui sont actuellement recherchés. Pour l’instant, un cadavre a été repéré, et il est probable que d’autres soient décédés.