in

Nord : mort de 4 chèvres d’une ferme pédagogique après avoir été nourries par les visiteurs

Crédits : caenhilcc/Pixabay

À la ferme pédagogique de Wattrelos, c’est la consternation ! Quatre chèvres sont mortes après avoir été gavées de friandises par les visiteurs malgré l’interdiction formelle signalée par des panneaux.

Une mort due à l’inconscience des visiteurs

La mort de ces chèvres dans une ferme pédagogique des Hauts-de-France a de quoi inquiéter les bénévoles qui y travaillent. En effet, sur les dix chèvres qui vivent dans cette ferme, quatre ont été tuées par les visiteurs cet été. Trois d’entre elles avaient moins de cinq mois. La quatrième chèvre, Jeanine, était âgée de dix ans et était l’une des figures de cet endroit censé faire le bonheur des petits et grands.

La cause de leur mort : le gavage des chèvres par les visiteurs avec des aliments totalement inadaptés. « Les animaux de la Ferme Pédagogique ne mangent ni céréales, ni barbes à papa, ni M & M’s, ni pain, ni salade », ironisent Dominique Duchez, responsable du cheptel de chèvres et Guillaume Rotsaert, président de la ferme.

Des animaux herbivores

Après avoir ingurgité toutes ces cochonneries, les chèvres ont fini par succomber à cause d’un gonflement excessif de leur foie. En effet, les chèvres sont herbivores et ne mangent que de l’herbe et des plantes. Les autres formes de nourriture sont particulièrement difficiles à digérer pour elles, notamment lorsqu’elles sont données à l’excès.

chèvre
Crédits : iStock

Dominique Duchez a d’ailleurs fait part de son indignation et de son ras-le-bol : « oui, c’est vrai, un bout de pain ne va pas tuer un animal, mais il faut savoir que vous êtes des centaines à venir chaque jour, ce qui fait des centaines de bouts de pain… ».

Un scénario qui se répète

Le plus énervant pour les bénévoles de cette ferme pédagogique, c’est que ce n’est pas la première fois qu’ils ont affaire à ce genre de situation. En effet, l’année précédente, neuf chèvres sur les onze que comptait le cheptel sont décédées pour les mêmes raisons.

La sensibilisation des visiteurs est donc devenue une priorité pour cette petite association qui n’aurait jamais imaginé qu’un scénario aussi dramatique puisse se reproduire.

Source

Vous aimerez aussi :

Var : attaqué par une chèvre sauvage, il appelle les secours

Au Maroc, les chèvres adorent grimper dans les arbres… Découvrez pourquoi !

VIDÉO : ce lâcher de bébés chèvres est la chose la plus mignonne que vous verrez aujourd’hui