in ,

Lorsqu’ils nous piquent, les moustiques nous font pipi dessus !

Crédits : nechaev-kon / iStock

Non seulement il gâche nos belles soirées d’été, mais en plus il peut nous transmettre des maladies, parfois graves. Nous parlons bien évidemment du moustique, l’un des animaux les plus détestés au monde. Mais ce n’est pas tout. Summum du manque de respect, le moustique nous urine dessus au moment où il nous pique. Explications !

Pourquoi les moustiques piquent-ils ? 

Blague à part, le moustique n’est pas à blâmer quant à sa fâcheuse tendance à nous piquer. En effet, c’est grâce au sang qu’il nous prélève qu’il peut assurer la survie de son espèce. Comment ?

Tout simplement parce que c’est avec les nutriments contenus dans le sang que les femelles moustiques peuvent fabriquer leurs oeufs. De fait, seules les moustiques femelles piquent !

Le reste du temps, elles se nourrissent, tout comme les mâles, du nectar des fruits. Difficile donc d’en vouloir à ces pauvres bêtes de nous vampiriser !

Uriner en mangeant : une question de survie

Mais, pour survivre, le moustique anophèle a aussi recours à d’autres subterfuges. Eh oui, cet insecte est plein de surprises ! Ainsi, outre le fait de se nourrir du sang des mammifères, il a également une autre habitude quelque peu… originale découverte par des chercheurs du CNRS.

En effet, lorsqu’il pique, il émet toujours, au moment d’aspirer le sang, une gouttelette d’urine et de sang fraîchement ingéré. Cette dernière reste alors accrochée sur la partie arrière de son corps, le temps de son repas. Pourquoi ? Parce que ce mélange urine-sang, en s’évaporant, permet de refroidir son abdomen.

moustique
Crédits : nechaev-kon / iStock

Or, comme vous le savez, le sang que le moustique prélève est chaud. Sans compter qu’il doit en absorber le plus possible en un minimum de temps (maximum 2 secondes) pour ne pas se faire repérer par sa victime.

Toutefois, il est avéré que le moustique n’est pas capable de réguler lui-même sa température corporelle. Cette dernière dépend donc uniquement de la température ambiante. Pour survivre à ce repas chaud et éviter de voir la température de son organisme monter en flèche jusqu’à y succomber (en gros, éviter le choc thermique), le moustique a donc recours à ce petit stratagème.

Bon à savoir : d’après les scientifiques, cette thermorégulation n’est pas seulement avantageuse pour le moustique. En effet, il semblerait que le parasite à l’origine du paludisme y trouve aussi son compte. Ce dernier, qui se développe dans le corps du moustique, pourrait ainsi survivre à la chaleur dégagée par le sang grâce à cette parade.

L’urine du moustique en cause dans les démangeaisons ? 

La piqûre d’un moustique est absolument indolore. De plus, elle ne saigne pas. Et pour cause, au moment de la piqûre, le moustique injecte un peu de salive à l’endroit où il compte pomper le sang de sa victime. Or, il se trouve que cette salive a des propriétés anesthésiantes et anticoagulantes.

De fait, vous l’aurez compris, ce n’est pas la goutte d’urine émise par le moustique qui est à l’origine de ces terribles démangeaisons. En réalité, il s’agit de la salive qui, au bout d’un certain temps, ne fait tout simplement plus effet.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :