in ,

Comment prévenir les maladies rénales chez le chat ?

Crédits : iStock / SeventyFour

Parmi les nombreux soucis de santé que nos amours de félins sont susceptibles de présenter un jour figurent les maladies du rein. S’il est vrai que les races telles que les maine coone, les abyssins, les persans ou encore les ragdoll et les siamois sont plus prédisposés à ces troubles, tous les chats peuvent être concernés un jour ou l’autre. Alors, comment repérer les signes d’une insuffisance rénale et quels sont les meilleurs gestes pour l’éviter ? 

Le saviez-vous ? Les problèmes de rein constituent l’un des motifs les plus fréquents de consultation chez un·e vétérinaire. De même, l’insuffisance rénale est l’une des affections les plus répandues auprès de nos amis félins. Comment faire pour repérer les signes à temps ?

Détecter l’insuffisance rénale chez le chat

Même si le mieux reste d’anticiper, savoir repérer les symptômes d’une pathologie rénale reste très important pour pouvoir réagir à temps. Voici donc les principaux signes de ce type de dysfonctionnement.

  • État de fatigue généralisé
  • Il boit et urine plus que d’habitude
  • Diarrhées
  • Vomissements
  • Perte d’appétit ou changement d’habitudes alimentaires
  • Perte de poids et de poils
  • Mauvaise haleine

Mais avant d’en arriver là, il y a bien sûr des moyens de prévenir ces soucis de santé grâce à des gestes simples à appliquer au quotidien.

chat mange gamelle pâtée
Crédits : iStock

Faire attention au contenu de sa gamelle 

On ne le sait que trop bien, la santé passe en grande partie par l’estomac – autant pour les humains que pour les animaux. Ainsi, la manière dont on va nourrir notre matou va influencer son métabolisme. Alors, que faire pour éviter les soucis rénaux ?

Dans ce cas particulier, ces quelques consignes peuvent aider :

  • Assurer une alimentation équilibrée : aliments de qualité pauvres en sodium, protéines, phosphore et peu acides. Attention aux friandises pour chats qui sont parfois riches en sodium.
  • Lui donner de la nourriture humide (en boîte) de temps en temps
  • Privilégier les aliments avec des oméga-3
  • Lui donner un régime qui ne lui fasse pas prendre de poids (l’obésité peut amener à des dysfonctionnements du rein, entre autres)
  • Ne pas le nourrir avec des restes de table (fromage, pain, etc.)

En revanche, n’oubliez jamais de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire si vous souhaitez opérer des changements dans l’alimentation de votre chat. Il pourra au besoin les approuver ou vous aiguiller vers des régimes appropriés.

chat boit eau robinet
Crédits : iStock

Toujours lui assurer une bonne hydratation

Il paraît bien sûr évident qu’il faut toujours laisser de l’eau à disposition de votre matou, et ce à volonté. Cette dernière doit évidemment et impérativement être propre et fraîche. Dans le cas contraire, il y a de fortes chances pour que monsieur rechigne à y tremper le museau. Or, le bon fonctionnement des reins passe par une hydratation irréprochable.

S’il éprouve quelques difficultés pour boire, essayez ces quelques astuces :

  • Essayer la fontaine à eau
  • Verser quelques gouttes de jus de thon dans sa gamelle d’eau
  • Disposer plusieurs bols d’eau fraîche dans votre logement
  • Changer l’eau tous les jours, voire 2 fois par jours en été
  • Éviter les bols en plastique et privilégier ceux à large bord
  • Humidifier ses croquettes avec de l’eau tiède
  • Lorsqu’il fait chaud, mettez un glaçon dans son bol d’eau

Aller régulièrement chez votre vétérinaire

On ne le dira jamais assez : la visite de routine chez un·e vétérinaire est indispensable. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’au-delà d’examiner l’état de santé général de votre animal, c’est le meilleur moyen pour prévenir certaines maladies… Dont celles du rein !

À raison d’une fois par an, cette consultation peut en effet se révéler très utile pour prendre certains maux à temps, avant l’apparition de symptômes ou de douleurs importantes chez votre boule de poils. Utile pour éviter des moments de stress et des traitements onéreux.