in

5 raisons de ne PAS adopter votre chien en animalerie

Crédits : Dgdom/Pixabay

Ça y est, vous êtes enfin prêt à adopter un chien. Cela fait des mois que vous y réfléchissez et que vous avez tout fait pour pouvoir accueillir une petite boule de poils à la maison : vous vous êtes dégagé du temps pour pouvoir vous en occuper, vous avez lu de nombreux conseils sur l’éducation du chiot, vous avez pris conscience de l’engagement et de la responsabilité que cela impliquait. Désormais, il ne vous reste plus qu’à choisir votre futur compagnon à quatre pattes. Mais si vous aviez dans l’idée de vous tourner vers une animalerie, changez immédiatement de projet. Voici pourquoi.

1. Les chiens « invendus » sont tués

Lorsque les chiots proposés à la vente atteignent un âge où ils ne sont plus aussi mignons qu’avant, leurs chances d’être adoptés diminuent grandement. Évidemment, les animaleries ne communiquent pas sur le sort de ces « invendus », mais il y a tout lieu de penser que, les chiens ne leur étant plus d’aucune utilité, ils soient euthanasiés.

chien bichon maltais regard
Crédits : Pxhere

2. Les chiots sont souvent malades

Les chiots qui proviennent des animaleries ont bien souvent été séparés de leur mère trop tôt. Le processus de sevrage n’ayant pas pu se réaliser pleinement, ces derniers n’ont pas pu acquérir les défenses immunitaires nécessaires pour lutter contre les infections.

Ainsi, il n’est pas rare d’acheter un chiot en animalerie qui soit déjà malade. Ou qui le devienne peu de temps après. En général, l’espérance de vie de ces chiens est d’ailleurs bien plus basse que la normale.

chiot
Crédits : uadrienn/Pixabay

3. Les chiots viennent de l’étranger

Ne pensez pas que toutes ces adorables boules de poils sont nées en France. Au contraire, tous les chiots que vous pourrez trouver en animalerie proviennent de l’étranger, bien souvent des usines à chiots d’Europe de l’Est ou d’élevages non réglementaires. La raison ? Des chiens « de race » peuvent ainsi être achetés à moindre coût puis revendus au prix fort.

Ainsi, ces pauvres bêtes âgées d’à peine quelques semaines font des milliers de kilomètres en camion pour rejoindre la France dans des conditions d’hygiène bien souvent déplorables et particulièrement stressantes.

chiot
Crédits : laurapuig4/Pixabay

4. Les chiots ne sont pas équilibrés

Après leur horrible périple à travers l’Europe, les chiots sont immédiatement enfermés dans les vitrines des animaleries, sans avoir été en contact avec le monde extérieur. Ils restent seuls dans leur box toute la journée, sans sortir, sans affection, à être regardés comme des bêtes de cirque. Ce manque de socialisation, associé à la séparation violente avec la mère et au voyage interminable, entraîne presque à coup sûr des problèmes psychologiques chez ces animaux.

En achetant un chiot en animalerie, vous aurez donc de grandes chances d’avoir un animal craintif, voire agressif pour le restant de sa vie.

chien craintif
Crédits : iStock

5. Pour lutter contre la maltraitance des animaux

Arrêtons de nous mentir, les animaleries participent à une forme de maltraitance en agissant comme nous l’avons vu plus haut. En ce sens, pour montrer votre désaccord avec ces pratiques cruelles et pousser les animaleries à abandonner la vente d’animaux, faute de profit, préférez adopter votre chien chez un éleveur ou dans un refuge.

chiot
Crédits : Free-Photos/Pixabay

Source

Vous aimerez aussi :

3 adresses pour adopter un chien ou un chat près de Paris

Adopter un chien au nez écrasé n’est pas une si bonne idée… On vous explique pourquoi !

5 documents indispensables à demander pour l’achat d’un chiot ou d’un chaton