in

En France, le nombre de chats domestiques est en augmentation face aux chiens !

Crédits : iStock / nirat

Que ferait-on sans nos boules de poils à la maison ? En effet, les raisons d’adopter un animal de compagnie – une fois que l’on a saisit l’engagement que ça implique – sont toutes à la fois personnelles et partagées par tout le monde. Avoir une présence rassurante à la maison, faire le bonheur du foyer, avoir un compagnon de jeu et de câlins, etc. Et sur ce point en France, les chiens sont les champions en termes de chiffres. Mais pour la première fois, ils se retrouvent talonnés par leurs meilleurs ennemis de toujours : les chats.

Connaissez-vous l’I-CAD ? 

C’est un fait qui a été révélé via une publication de la société I-CAD, plus précisément d’Identification des Carnivores domestiques. Créée en en 2012, elle est placée sous la délégation du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et a pour but de recenser les données relatives aux animaux de compagnie (santé, comportement, etc.) et à leurs propriétaires.

En somme, l’I-CAD a entre autres pour mission de « faciliter la recherche des animaux perdus » grâce aux tatouages et aux puces, mais aussi de stopper les trafics d’animaux, tout ça grâce aux informations qu’elle recueille. Et les chiffres qui nous intéressent ici concernent le nombre de chiens, chats et furets recensés dans les foyers Français.

furet
Crédits : Alexandra Koval / iStock

Le nombre de chats en forte augmentation

C’est donc part le biais du baromètre de la population des carnivores domestiques que l’on a pu s’en rendre compte : les chats gagnent du terrain. En 2019, le nombre total de chats identifiés via puce, tatouage ou par ces deux méthodes simultanées est de 6 030 647. En l’espace de seulement trois ans, leur nombre a augmenté de 8,06%. Et lorsque l’on compare les chiffres avec ceux des chiens, on ne peut que comprendre cette avancée.

Ces derniers restent en effet à la tête du podium selon le baromètre, avec au total 9 120 535 chiens identifiés sur le territoire français. Mais pour ce qui est de l’année 2019, c’est une baisse de 0,26% des identifications qui a été remarquée. En somme, sur les 15 200 636 chiens, chats et furets qui sont rentrés dans les données de l’I-CAD, 39,7% sont des chats !

En revanche, comparé à ces chiffres,  on peut noter une importante baisse du nombre d’identifications chez les furets ces trois dernières années, qui est de  9,34%. On en compte 49 454 au total en France en 2019. Nul doute donc qu’ici, ce sont les chats qui tirent leur épingle du jeu. De là à surpasser les chiens d’ici quelques années ?