in ,

Chien et chat : en été, attention aux épillets !

Crédits : Koleida/Pixabay

Les épillets sont des herbes sèches qui s’accrochent facilement aux vêtements et aux poils de nos compagnons à quatre pattes préférés. Dès la fin du printemps et durant tout l’été, elles représentent un véritable danger dont il faut se méfier.

Toujours inspecter son animal après une sortie en campagne

Les épillets se trouvent généralement dans les champs de hautes herbes. Ils s’accrochent aux poils des chiens et des chats et s’introduisent au fur et à mesure dans leurs orifices ou dans leur peau grâce à leur bout pointu. Ils peuvent notamment pénétrer dans les oreilles, les naseaux, les yeux, la gueule, les voies génitales, entre les coussinets…

Très dangereux, les épillets peuvent percer tous les organes qu’ils rencontrent sur leur chemin. Il est donc très important de bien vérifier que son chat ou son chien n’a pas de réactions laissant penser qu’un épillet s’est introduit dans son corps.

Si c’est le cas, l’animal secouera régulièrement la tête comme pour faire sortir quelque chose de son oreille, se grattera ou encore penchera la tête. Il pourra aussi garder un œil fermé, se le frotter, avoir un écoulement oculaire. Il est également possible qu’il se lèche intensivement une sorte de bouton rouge entre les pattes ou qu’il boite soudainement. De même, il pourra éternuer ou tousser de façon frénétique.

Que faire en cas de présence d’épillet ?

Si vous suspectez votre animal d’avoir un épillet qui s’est introduit dans son corps, amenez-le immédiatement chez le vétérinaire. Il est le seul à pouvoir le retirer. Un épillet qui reste trop longtemps dans le corps d’un animal peut occasionner de sérieux dégâts : des infections, des ulcères, des abcès… Il peut même atteindre les voies respiratoires et provoquer de graves dommages.

épillet
Crédits : Kurt Stüber/Wikimedia Commons

Plus l’animal est présenté rapidement au vétérinaire, plus celui-ci pourra retirer facilement l’épillet. Une fois que l’épi de graminée est entré trop profondément dans le corps du chien ou du chat, une anesthésie peut être nécessaire.

Les gestes préventifs

Afin de prévenir ce type d’accident, mieux vaut tondre les poils de son animal à l’approche de l’été, notamment au niveau des orifices et des extrémités des pattes. Cela diminuera le risque qu’un épillet s’accroche à ses poils. Les animaux qui ont un pelage long et frisé sont particulièrement touchés.

Pour les propriétaires de jardins, il est recommandé d’ôter toutes les herbes sèches afin de sécuriser le lieu.

Enfin, le plus sûr est d’éviter toute promenade dans un champ d’herbes sèches.

Source

Vous aimerez aussi :

11 astuces pour rafraîchir votre chien durant les grosses chaleurs

10 astuces pour protéger votre chat de la chaleur

Période de fortes chaleurs : les risques pour votre chien