in

Anxiété de séparation chez le chat : comment la gérer ?

Crédits : iStock

L’anxiété de séparation est un syndrome généralement associé au chien, qui touche les animaux qui ne supportent pas d’être séparés de leur humain. Or, le chat aussi peut en être victime, ce qui peut le plonger dans un profond état de stress et avoir de graves conséquences sur sa santé et son bien-être.

Les signes de l’anxiété de séparation chez le chat

Un chat qui souffre d’hyperattachement pour son maître, syndrome directement lié à celui de l’anxiété de séparation, n’en présente pas toujours les signes extérieurs évidents. En effet, un chien victime de ce syndrome aura tendance à détruire tout ce lui passe sous la patte en l’absence de son maître, tandis que le chat présentera des symptômes parfois plus subtils :

  • Votre chat vous demande énormément d’attention, ce qui se traduit par des miaulements excessifs et une demande permanente de câlins.
  • Il vous suit partout, comme votre ombre.
  • Votre chat vous réserve un accueil trop démonstratif lorsque vous rentrez chez vous.
  • Il fait ses besoins en dehors de sa litière, mais dans des endroits visibles (lit, canapé…).
  • Votre chat griffe vos meubles de façon excessive, voire fait de votre intérieur un véritable champ de bataille lorsque vous n’êtes pas là.
  • Votre chat effectue trop souvent sa toilette, jusqu’à s’arracher des poils.
  • Il mange trop vite, et vomit ensuite, ou, au contraire, refuse de se nourrir en votre absence.
  • Votre chat semble nerveux lorsque vous êtes sur le départ. Il peut même se montrer agressif ou, au contraire, complètement apathique.

Comment soulager l’angoisse de séparation ?

L’angoisse de séparation est bien souvent due à un mauvais comportement adopté par le maître au moment du départ. En effet, nous avons tendance à transmettre à nos félins notre angoisse de les laisser seuls en les câlinant ou en leur parlant plus tendrement qu’à l’ordinaire. Ce rituel est très néfaste pour le chat. En effet, ce dernier devient alors inquiet à l’idée de rester seul. Il peut même avoir peur d’être abandonné.

Pour limiter l’anxiété de séparation chez votre chat, il est donc essentiel de ne pas tenter de le rassurer lorsque vous devez partir de chez vous. Au contraire, cela ne ferait que renforcer son angoisse. Faites comme si de rien n’était et ignorez-le dix minutes avant de sortir et dix minutes après votre retour. L’objectif est qu’il comprenne qu’il n’y a rien de plus normal que de rester seul à la maison. De même, ne répondez pas à toutes les demandes de votre matou. C’est à vous de décider quand vous avez envie de le caresser ou de jouer avec lui. Vous pouvez également lui laisser la télé ou la radio allumée afin de lui apporter du réconfort.

chat triste
Crédits : ZEROXO/Pixabay

Si, malgré tout, votre chat n’arrive pas à supporter la solitude, vous pouvez lui aménager des espaces de jeux. Le but ? Le stimuler et lui éviter l’ennui durant votre absence. Ainsi, optez pour des plates-formes en hauteur, un arbre à chat, des jouets accrochés aux portes, des cachettes de croquettes disséminées dans l’appartement…

Aussi, adopter un second chat peut parfois s’avérer être une solution. Mais cela peut également provoquer la jalousie de votre premier chat et donner lieu à des affrontements en votre absence. Préférez l’achat de diffuseurs d’hormones apaisantes, qui détendront votre boule de poils lorsque vous serez parti. Enfin, si rien ne fonctionne, les traitements homéopathiques ou médicamenteux (anti-dépresseurs, tranquillisants) prescrits par un vétérinaire peuvent apparaître en dernier recours.

Source

Vous aimerez aussi :

10 signes qui montrent que votre chat est trop stressé

Mon chat est déprimé : comment soigner la dépression chez nos amis félins

5 signes qui montrent que votre chat est malheureux