in

Voyage en transports en commun avec un animal : ce qu’il faut savoir !

Crédits : iStock

Lorsque vous souhaitez voyager avec votre animal de compagnie dans les transports en commun, il existe une réglementation bien précise que vous devez respecter pour ne pas importuner les autres voyageurs et ne pas payer une amende.

1. En train

Que ce soit à bord des TGV, des TER et des Intercités, les chiens avec une muselière et les animaux de moins de 6 kilos dans un contenant (caisse…) sont autorisés si les autres voyageurs sont d’accord. Les animaux qui ne sont pas ressortissants de l’Union européenne doivent obligatoirement voyager avec un passeport. De plus, vous avez le droit de voyager avec deux chiens ou deux contenants au maximum.

Si vous voyagez en train avec un animal, vous êtes dans l’obligation d’acheter un billet pour lui aussi. Le prix d’un billet pour chien muselé coûte 50 % du prix de base du billet. Et celui d’un animal de compagnie dont le poids est inférieur à 6 kilos (petite taille) est de 7 euros. Si vous voyagez avec un petit animal, transportez-le dans un sac ou une caisse dont les dimensions ne dépassent pas 45 cm x 30cm x 25cm.

2. En RER

Si votre chien est de grande taille, il doit porter une muselière et être en laisse. Vous devez aussi acheter un billet demi-tarif pour votre chien, valable sur tout le trajet. Les chiens guides d’aveugles peuvent voyager gratuitement en RER.

chien voyage
Crédits : iStock

3. En bus et en métro

 

Dans le bus ou le métro, les chiens et chats de petite taille ne sont pas acceptés sauf s’ils voyagent dans un panier, un sac ou une cage de moins de 45 centimètre. Et pour cause, ils ne doivent pas pouvoir salir la rame ou les voyageurs ni les incommoder.

En ce qui concerne les gros chiens, l’autorisation de voyager dans les bus et les métros dépend des villes, il faut se renseigner. En revanche, les chiens guides d’aveugles sont bien évidemment admis s’ils sont tenus par un harnais et que la personne accompagnée est titulaire d’une carte d’invalidité portant la mention cécité et une étoile verte ou un moniteur ayant la carte d’identité du chien. S’ils ne respectent pas les conditions précédentes, les chiens d’handicapés ne sont pas acceptés.

Source

Vous aimerez aussi :

Voyager en voiture avec son chien : 5 accessoires à avoir absolument

Le mal des transports chez les animaux : symptômes et solutions

Mon chien peut-il m’accompagner partout ?