in

Socialiser son chiot : le secret pour réussir cette étape essentielle !

Crédits : iStock / HQuality Video

La socialisation du chiot constitue une étape clé dans son développement. Et pour cause, c’est grâce à cela qu’il va devenir un chien adulte bien dans ses pattes. Et quoi de plus agréable que d’avoir un chien équilibré qui ne s’enfuit pas au moindre petit coup de klaxon ? Seulement, pour arriver à ce résultat, il faut bien évidemment de la patience mais surtout quelques conseils à retenir, dont un en particulier qui s’avère très efficace. 

La socialisation, c’est quoi exactement ? 

La socialisation du chiot consiste à exposer l’animal à tous les stimuli extérieurs possibles. L’objectif ? Le désensibiliser, tout simplement. En effet, plus un chien est familiarisé avec tous les bruits, images, odeurs et autres sensations qui existent, moins il a de risques de devenir craintif. Au contraire, une socialisation réussie lui permettra de se montrer à l’aise partout et avec tout le monde. En d’autres termes, c’est au moment de la socialisation qu’il prend confiance en lui, d’où le fait qu’il s’agisse d’un moment charnière.

Les chiens qui ne sont pas correctement socialisés ont tendance à être effrayés par les nouvelles choses, le moindre changement, au lieu de les aborder avec curiosité. Ce stress permanent peut devenir un véritable handicap au quotidien, aussi bien pour le chien que pour le maître. Par exemple, l’animal peut se montrer terrorisé lors des promenades ou, pire, se montrer agressif envers les passants et les autres chiens.

Pour éviter ce cas de figure, il faut impérativement confronter son chien dès le plus jeune âge aux voitures, aux autres animaux, aux gens, et ce dans des situations à chaque fois différentes. Toutefois attention, il n’est pas question ici de le forcer, mais plutôt de l’amener à découvrir le monde en douceur, à son rythme.

chiots
Crédits : iStock / Zuzule

Bon à savoir : la fenêtre de socialisation d’un chiot est très courte puisqu’elle s’étend seulement entre 3 et 16 semaines de vie. Passé ce délai, les compétences sociales et comportementales du chien seront acquises et il sera alors beaucoup plus difficile de lui enseigner de nouveaux apprentissages. C’est donc durant cette période que tout se joue.

Le secret de la réussite

Comme vous l’aurez probablement déjà compris, un chien correctement socialisé est un chien heureux ! Mais pour accéder à ce graal, il faut travailler un peu. Eh oui, une bonne socialisation relève du maître, et non du chien. Alors certes, il peut également y avoir une question de tempérament à la naissance, mais ce n’est pas ce qui domine.

Pour réussir la socialisation d’un chiot, il existe une méthode qui se révèle particulièrement efficace mais qui demande de la constance et de la régularité. Durant la fenêtre de socialisation que nous avons mentionnée plus haut, il incombe au maître d’initier son chien à toutes sortes de nouvelles choses. Pour être plus précis, il est en fait recommandé de présenter à sa boule de poils 100 nouveautés en 100 jours. Facile à retenir, non ?

Cela signifie que chaque jour vous devrez faire découvrir un nouvel élément à votre chien. Voici des exemples de nouveautés à lui montrer : les enfants, le gravier, les chats, les camions, les bruits d’orage, les gens avec des chapeaux, la musique… Bref, tout ce que votre chien va rencontrer plus ou moins régulièrement dans sa vie.

chien promenade
Crédits : Brendan von Wahl / iStock

Bon à savoir : les interactions doivent être courtes, surtout si vous sentez que votre chien est stressé, et silencieuses. Votre ami à quatre pattes ne doit surtout pas se sentir submergé. Il doit pouvoir avoir l’occasion de regarder, renifler, toucher, mâchouiller, lécher, bref explorer ce nouvel objet comme il le souhaite.

Et pour les chiens déjà adultes ? 

Ce n’est pas parce qu’un chien n’a pas été bien socialisé durant son enfance qu’il ne pourra jamais progresser. Toutefois, il faut savoir que vous n’arriverez jamais au degré de socialisation possible avec un chiot. Si votre chien a peur de tout à l’âge adulte, vous n’en ferez jamais un chien sociable et à l’aise partout. Cependant, vous pourrez l’aider à surmonter ses plus grandes angoisses afin de lui rendre la vie plus douce.

Pour ce faire, il n’y a pas de secret, la technique qui fonctionne le mieux est la suivante : durant plusieurs jours, voire plusieurs semaines d’affilée, munissez-vous de ses friandises préférées et confrontez votre chien à ce qui l’angoisse quelques secondes puis quelques minutes par jour. Le tout jusqu’à ce qu’il ne ressente plus de stress, ou à un niveau acceptable.

Avec un chien adulte, vous l’aurez compris, mieux vaut donc se concentrer sur des objectifs précis. N’hésitez pas d’ailleurs à demander l’aide d’un professionnel. Dans certaines communes, il existe même des cours d’éducation canine qui sont gratuits et ouverts à tous, ça vaut donc le coup de se renseigner !