in

Est-il possible d’apprivoiser un chat errant ?

Crédits : iStock

Un chat est venu s’installer dans votre quartier ou dans votre jardin et vous aimeriez bien lui offrir un foyer, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Dans ce cas, c’est à vous de comprendre si c’est un chat sauvage ou un chat domestique !

Chat errant, sauvage ou domestique ?

Selon les chercheurs, il existe trois types de chats : les chats sauvages, les chats de maison et les chats de rue. Ces derniers peuvent être considérés comme un mélange des deux autres. Ils ne sont pas très sociables avec les humains et ont tendance à se sentir agressés par les gens qui les approchent.

Si vous rencontrez un chat qui semble abandonné, le mieux est de vérifier s’il se laisse approcher ou non. Essayez d’aller vers lui plusieurs fois et si au bout de quelques jours il se laisse toucher, c’est sûrement un chat abandonné ou perdu (anciennement domestique) et non un chat sauvage.

En revanche, si malgré vos efforts le chat continue de s’enfuir en vous voyant approcher de lui, cela risque d’être bien plus compliqué, peut-être même risqué, car il s’agit certainement d’un chat sauvage. Si vous parvenez à faire venir ce chat chez vous, il peut s’avérer offensif et vous blesser vous ou vos enfants.

chat agressif
Crédits : Pixabay/awlodarski

Apprivoiser un chat sauvage

Apprivoiser un chat sauvage est quasiment mission impossible, car il faudrait des années pour qu’il se laisse toucher (encore faut-il qu’il finisse par l’accepter). Les chats sauvages sont nés dans la nature et éduqués par leurs mères de façon à fuir les humains. En quelques générations, ces chats ne deviennent plus sociables du tout, même lorsqu’ils sont chatons.

Ne vous imaginez pas que ces chats sont malheureux (même s’ils viennent chiper la nourriture que vous leur laissez sur les fenêtres, cela ne signifie pas qu’ils veulent vivre chez vous). Ce sont des créatures libres et indépendantes, contrairement à votre matou qui ronronne chaque soir sur vos genoux.

En plus de la nourriture que vous pouvez laisser à disposition de ces animaux sauvages, vous pouvez leur fabriquer un abri avec une grande caisse isotherme pour les périodes plus froides. Si vous trouvez un chat sauvage qui vous paraît blessé ou malade, il vaut mieux le signaler à une association ou à un vétérinaire qui dispose de l’équipement nécessaire pour l’attraper et le soigner.

Source

Vous aimerez aussi :

Accueillir un chaton chez soi : les étapes à respecter

Top 10 des races de chats qui ne craignent pas le froid

6 bonnes raisons d’adopter un vieux chat