in ,

Les manchots empereurs aussi savent faire des selfies… La preuve en images !

Crédits : Capture vidéo/Australian Antarctic Program
Les manchots empereurs aussi savent faire des selfies… La preuve en images !
noté 5 - 1 vote

En Antarctique, deux manchots empereurs ont capturé une courte vidéo d’eux-mêmes après avoir rencontré une caméra laissée sur la glace par un humain. Le Département australien de l’Antarctique a ensuite – pour notre plus grand plaisir – diffusé jeudi ce clip comique de 38 secondes sur ses réseaux sociaux.

Alors qu’il visitait la station de recherche Mawson située à proximité, l’explorateur Eddie Gault avait placé la caméra sur le sol près de l’Auster Rookery, où se trouvait une grande colonie de manchots empereurs. Ces oiseaux sont naturellement curieux : on observe alors l’un d’entre eux se dandiner vers la caméra pour la relever d’un seul coup de patte. L’un de ses congénères débarque ensuite. Pendant environ une demi-minute, les deux gazouillent et penchent leurs têtes vers l’écran, avant de se redresser et de secouer la tête et le ventre à plusieurs reprises.

Soit dit en passant, vous ne verrez rien de plus mignon aujourd’hui :

« Très rapidement, ces oiseaux naturellement curieux ont saisi l’opportunité de faire un selfie », a expliqué le Département australien de l’Antarctique, organisme chargé d’étudier l’environnement sur ce continent recouvert de glace. Il y a 40 groupes de ce type en Antarctique, et cette colonie d’oiseaux abrite des milliers de manchots qui se reproduisent. .

Bien sûr, ce n’est pas la première fois que ce genre d’image fait la une des journaux – ou même la première fois qu’un manchot de l’Antarctique se retrouve seul, face caméra. En 2013, un manchot papou de l’Antarctique avait pris cette photo épique, bec ouvert, après avoir découvert la GoPro d’une compagnie de croisières canadienne.

Crédit : Alex Cowan/G Aventures

Rappelons qu’il y a quelques jours, une “super-colonie” de manchots était découverte en Antarctique. Plus d’1,5 million d’animaux étaient en effet cachés à la vue des Hommes, nichés dans les Dangers Islands, une zone particulièrement hostile et peu accessible. Aujourd’hui, elle abrite ainsi la plus importante population de manchots Adélie de la péninsule Antarctique.

Article initialement publié sur SciencePost

Articles liés

Antarctique : découverte surprise d’un groupe de 1,5 million de manchots Adélie

Comment le manchot peut-il survivre au froid polaire ?

VIDÉO : après un adultère chez des manchots, un violent combat entre mâles