in

Comment expliquer la mort d’un animal à son enfant : 8 conseils à suivre

chien enfants
Crédits : Pexels/Pixabay

Non seulement le décès de votre animal vous fait de la peine, mais il faut en plus que vous gériez votre enfant qui est totalement bouleversé. Cette situation est toujours délicate car vous savez à quel point votre enfant adorait son animal. Voici quelques astuces qui pourront vous venir en aide dans ce moment difficile.

1. Ne cachez pas la mort de l’animal

Si vous pensez bien faire en cachant la mort de votre animal de compagnie, c’est une erreur. Ne dites pas à votre enfant que le chien ou le chat s’est enfui ou qu’il a changé de famille car il risque de penser que son animal adoré l’a abandonné. Il pourrait alors croire qu’il a mal fait les choses avec lui et que c’est de sa faute s’il est parti.

De plus, votre enfant pourrait croire que l’animal va revenir et s’accrochera donc à cet espoir. Dire la vérité est donc la meilleure chose à faire. Surtout que les enfants sont bien plus forts que ce qu’on s’imagine et sont capables de faire le deuil de leur boule de poils. D’autant plus que s’il vient à apprendre la vérité, l’enfant risque d’être encore plus malheureux et surtout de vous en vouloir.

2. Utilisez les mots justes

Utiliser les mots justes signifie ici appeler un chat, un chat. Dites clairement les choses, n’employez pas de métaphore. Le chien n’est pas « parti au ciel » ou « endormi » mais « mort » ou « décédé ». Choisissez des mots simples et précis, le message que vous devez faire passer doit être clair.

Adaptez aussi votre ton, les mots justes peuvent parfois paraitre durs mais le ton sur lequel vous les prononcez doit être doux et affectueux.

3. Expliquez les vraies raisons de sa mort

Lorsque vous savez que votre animal est malade, expliquez-le à votre enfant ainsi que les conséquences que la maladie pourrait avoir. Si vous savez que votre animal va décéder, faites lui comprendre ce qu’il risque de se passer.

Ne demandez pas au vétérinaire de minimiser la gravité de la situation devant votre enfant s’il est avec vous lors d’une consultation. Encouragez même votre enfant à poser des questions au vétérinaire pour qu’il comprenne bien. De même, n’ayez pas peur de lui expliquer ce qu’est l’euthanasie. Si votre animal a connu une mort plus brutale telle qu’un accident, dites lui la vérité et comment cela est arrivé. Encore une fois, ne lui mentez pas.

4. Montrez l’animal décédé à votre enfant uniquement s’il le souhaite

Cette question est toujours un peu délicate : doit-on montrer l’animal décédé à l’enfant (si le corps n’est pas en trop mauvais état) ? Le mieux est tout simplement de poser la question à votre enfant pour voir s’il souhaite voir l’animal ou pas. Parfois, voir l’animal mort lui permet de vraiment réaliser son décès.

chien enfant
Crédits : iStock

5. Montrez votre propre chagrin

La perte de votre animal vous bouleverse et c’est bien normal. Avec les années, un animal de compagnie devient un véritable membre de la famille. N’essayez pas de paraitre fort et montrez à votre enfant que cette mort vous touche. Si vous ressentez le besoin de pleurer devant votre enfant, faites-le. Et ne lui dites pas « qu’il est trop grand pour pleurer » car ce n’est pas vrai.

Si votre enfant voit que la mort de votre animal ne vous fait aucun effet, il pensera que vous êtes insensible et que même sa propre mort ne vous ferait pas de la peine.

6. Écoutez bien votre enfant

Pour faire le deuil de son animal adoré, votre enfant aura très certainement besoin de se confier à vous. Vous devrez donc prendre le temps de l’écouter. Rassurez-le, expliquez-lui qu’il n’est pas coupable de ce qui est arrivé et répondez honnêtement à ses questions.

7. Donnez l’occasion à votre enfant de rendre hommage à son animal

Parfois, pour faire son deuil, l’enfant a besoin de rendre hommage à son animal. Cela lui permet de mieux lui dire adieu. Par exemple, vous pouvez faire une petite cérémonie, écrire une lettre ou encore écrire son nom sur une pierre et la placer à l’endroit préféré de votre animal, dans le jardin ou la maison.

8. Ne tentez pas de remplacer l’animal trop vite

Essayer de faire oublier l’animal défunt en prenant une nouvelle bête pour le remplacer est une solution assez tentante. Mais ce n’est pas ce qu’il faut faire. En effet, rien ni personne ne peut remplacer votre boule de poils. Et si vous repreniez un animal de suite, votre enfant serait forcément déçu.

De plus, le décès d’un animal domestique est généralement la première confrontation qu’un enfant a avec la mort. C’est une étape nécessaire qui lui apprendra à gérer son deuil et affronter plus efficacement les prochaines épreuves de sa vie.

Source

Vous aimerez aussi :

Voilà pourquoi vous devriez toujours rester aux côtés de votre animal lors de son euthanasie

Voilà pourquoi il est strictement interdit de jeter son poisson mort dans les toilettes !

Comment faire face à la disparition de son animal ?