in ,

Tout savoir sur la dépression chez le chien et comment la soigner

Crédits : iStock
Tout savoir sur la dépression chez le chien et comment la soigner
noté 5 - 2 votes

Vous ne le saviez peut-être pas, mais la dépression n’est pas l’apanage des humains. Les animaux sont capables de ressentir tout autant que nous des émotions complexes : la joie, la tristesse, l’anxiété, la douleur… Ainsi, ils peuvent être victimes de dépression, qui, on vous le rappelle, est considérée comme une véritable maladie. Si vous avez le sentiment que votre chien en est atteint, n’attendez pas une seconde de plus : agissez !

Les causes de la dépression chez le chien

Les chiens sont des animaux qui possèdent une nature plutôt joyeuse. Lorsqu’ils sont déprimés, cela se voit tout de suite. Et les causes d’une mélancolie passagère ou chronique sont souvent bien identifiables : elles sont liées soit à un stress, soit à une frustration, soit à une anxiété.

Il suffit d’un décès, d’un déménagement, d’une absence prolongée du maître, d’un manque d’attention, d’une diminution des sorties ou encore de l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille pour que le chien commence à manifester un état dépressif. En résumé, tout ce qui pourrait bousculer sa petite vie, ses petites habitudes. En effet, les chiens sont des animaux qui aiment la routine par-dessus tout, car ils ont besoin de points de repère pour se sentir en sécurité.

Crédits : iStock

Les symptômes

Un chien dépressif ne tarde pas à se faire remarquer. En effet, son comportement change, et il appartient au maître de le déceler le plus rapidement possible. L’animal peut manifester les symptômes suivants :

  • isolement,
  • refus de jouer,
  • manque d’entrain,
  • perte d’appétit,
  • somnolence,
  • destruction,
  • agressivité.

Comment réagir ?

Si vous observez un changement de comportement chez votre chien et que vous le suspectez de faire une dépression, la meilleure chose à faire est de le conduire chez le vétérinaire. En effet, ce dernier sera le seul capable de déterminer s’il s’agit bel et bien de dépression et pas d’une autre maladie (hormonale par exemple). Il pourra ainsi prescrire des antidépresseurs à votre chien ou opter pour des solutions plus naturelles.

Crédits : iStock

Mais au-delà des traitements médicaux, c’est le maître qui est le seul à même de faire sortir son chien de la dépression. Pour cela, accordez-lui davantage d’attention, soyez plus présent à la maison, jouez tous les jours avec lui, augmentez et variez les sorties, faites-lui rencontrer de nouveaux copains, et surtout ne lésinez pas sur les marques d’affection. Bref, redonnez-lui goût à la vie !

Sources : Wamiz ; Ooreka

Articles liés

En fait, la plupart des chiens n’aiment pas les câlins, et voici pourquoi

9 façons de montrer à votre chien que vous l’aimez

Comme chez les hommes, l’anxiété peut griser les poils de museau des chiens