in

Rongeurs : les maladies les plus courantes

Crédits : Meditations/Pixabay

C’est bien connu, les rongeurs (hamster, chinchilla, octodon, gerbille, rat, souris, écureuil, cochon d’Inde) sont de petits êtres particulièrement fragiles. Qu’elles soient d’origine alimentaire, parasitaire, digestive, infectieuse ou encore respiratoire, les maladies que peuvent attraper les rongeurs sont nombreuses. Voici les plus courantes.

Les maladies respiratoires

Particulièrement sensibles aux courants d’air, aux changements brutaux de température, au manque d’hygiène, au bruit et au froid, il n’est pas rare que les rongeurs soient sujets à des troubles respiratoires. Les maladies les plus fréquentes sont la pasteurellose ou encore la mycoplasmose. Cette dernière est déjà implantée dans les voies respiratoires de la quasi-totalité des rats et ne se réveille que lorsque l’animal attrape une autre maladie ou montre des signes d’anxiété. Les symptômes de la mycoplasmose sont des éternuements réguliers, une perte d’appétit et la présence d’un liquide jaunâtre dans les narines.

Afin d’éviter à son rongeur des troubles respiratoires, mieux vaut accorder une certaine attention à l’emplacement de sa cage. Il est important de l’installer dans un lieu calme et à la température idéale. Par ailleurs, il faut noter que, sans traitement, les maladies respiratoires sont le plus souvent mortelles.

Les maladies infectieuses

Les maladies infectieuses, telles que la salmonellose ou la maladie de Tyzzer, se manifestent par de la diarrhée, un amaigrissement et un certain abattement (l’animal reste prostré sans bouger).

Si ces signes sont observés chez un rongeur, il est urgent de l’amener immédiatement chez le vétérinaire afin que ce dernier lui prescrive un traitement antibiotique. Si la maladie n’est pas traitée dans les deux ou trois jours, cela peut entraîner la mort immédiate de l’animal.

Les maladies alimentaires

L’alimentation d’un rongeur ne doit jamais être modifiée soudainement, sous peine de causer à l’animal une entérite mortelle. Il est donc recommandé de ne jamais donner de restes de table à son rongeur ainsi que de modifier sa nourriture petit à petit, sur un temps d’une semaine minimum.

Les malocclusions sur les molaires ne sont pas rares également. La meilleure solution est de demander à son vétérinaire d’enlever ces dents car les couper régulièrement peut s’avérer complexe.

Les autres maladies

Les troubles digestifs ainsi que les maladies parasitaires sont également très fréquents chez les rongeurs. Il convient de les vermifuger afin de les protéger des parasites mais aussi pour empêcher la transmission de ténias à l’homme.

Il existe d’ailleurs des maladies qui peuvent se transmettre à l’Homme et qui sont appelées zoonoses. Par exemple, la dermatomycose, présente chez le rat, provoque des affections cutanées. La santé des rongeurs n’est donc pas à prendre à la légère, pour eux comme pour vous.

Sources : Doctissimo ; Animols

Articles liés

Lequel de ces 10 rongeurs faut-il adopter dans votre famille ?

Tout ce que vous devez savoir si vous souhaitez adopter un rat

Les 3 dangers de la boule d’exercice pour votre hamster