in

Ce poisson fait tellement de bruit lorsqu’il copule qu’il peut rendre sourds les dauphins et les phoques !

Crédits : Wikipédia

Au Mexique, les biologistes ont identifié un poisson si bruyant lors de la période de reproduction, que ce dernier peut nuire gravement aux capacités auditives des dauphins et des phoques qui s’y attaqueraient.

Nous savions depuis l’an dernier que le Colorado, fleuve le plus régulé et aménagé des États-Unis, était une source de conflit avec le Mexique voisin. Néanmoins, des biologistes ont découvert une toute autre sorte d’opposition au niveau du delta de cette rivière. Et pourtant, celle-ci n’implique aucun état ni même aucun être humain.

Un enfer auditif

Selon Timothy J. Rowel de l’Institut océanographique de Californie et Brad E. Erisman de l’Université du Texas, le Cynoscion othonopterus (ou Gulf Corvina) est le poisson le plus bruyant au monde jamais observé. Lors de la saison des amours ayant lieu chaque année au printemps, des millions de poissons se regroupent en une masse de frai, dans un enfer auditif pouvant porter atteinte à l’ouïe des prédateurs, comme l’indique la publication du 20 décembre 2017 dans la revue Biology Letters.

« Les niveaux de sons produits par ce chœur de poissons sont suffisamment élevés pour causer une perte d’audition temporaire, sinon permanente chez les mammifères marins qui s’attaquent à ce poisson » explique Timothy J. Rowel avant d’ajouter qu’« un seul individu mâle de ce poisson de mer est alors capable de faire presque autant de bruit qu’une baleine alors qu’il mesure moins d’un mètre ».

Ainsi, les dauphins, phoques et autres otaries, prédateurs habituellement redoutables, peuvent perdre leur audition à cause du bruit émanant de la vessie natatoire du Cynoscion othonopterus, dont le volume sonore peut atteindre 177 décibels pour un seul individu, et 202 décibels pour un chœur entier. Timothy J. Rowel explique que chaque poisson essaye de faire plus de bruit que son voisin, alimentant une surenchère au niveau du volume. Il ajoute que ce même bruit peut être entendu depuis la surface lorsque l’on se trouve sur un bateau, provoquant une rumeur comparable la sensation d’être dans un stade rempli de supporters !

Par ailleurs, il faut savoir que le Cynoscion othonopterus est une espèce menacée par la surpêche et classée comme étant vulnérable par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). De plus, il se trouve que c’est lors des périodes de reproduction que ces poissons sont pêchés en surnombre, en raison de leur gigantesque rassemblement auquel près de 500 bateaux de pêche s’invitent.

Article initialement publié sur SciencePost

Articles liés

Les poissons ont-ils des sentiments ?

Pour survivre dans la vallée de la Mort, ce petit poisson peut cesser de respirer 5 heures d’affilée

Pourquoi certains poissons mâles pondent des œufs ?