in ,

Offrir un animal à une personne âgée : les pour et les contre

Crédits : iStock

Pour empêcher que nos anciens se sentent seuls et isolés, certains d’entre nous n’hésitent pas à leur offrir un animal de compagnie, généralement un chat ou un chien. Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Si oui, comment bien le choisir ? Réponses.

Les bienfaits d’un animal

Accueillir un animal chez soi n’est pas anodin. Cela demande un certain engagement sur le long terme ainsi qu’une bonne dose de patience et de tolérance. Mais les animaux ont un effet positif sur la santé de leurs propriétaires. En effet, ils apportent une présence fortement appréciable lorsque la personne a des difficultés à se déplacer et donc à avoir une vie sociale. La dépression peut ainsi être évitée.

Les chiens peuvent encourager les sorties et donc favoriser les rencontres et la pratique d’une activité physique grâce à la nécessité de leur faire faire des promenades quotidiennes. Les chats ont quant à eux la capacité de détendre leur propriétaire grâce à leur ronronnement. Dans tous les cas, avoir un animal permet à une personne âgée de se sentir utile car elle est responsable du bien-être de sa petite boule de poils. Elle a donc plus de raisons de se lever le matin et peut ainsi établir une routine faite de repères en rapport avec l’animal : donner les repas trois fois par jour, sortir le matin et le soir, nettoyer la litière une fois par semaine…

Par ailleurs, les personnes âgées ont le temps de s’occuper d’un chat ou d’un chien, et sont donc les personnes les plus à même de faire le bonheur d’un animal. Les refuges regorgent d’animaux abandonnés ou maltraités d’un certain âge et ne demandant qu’à trouver un foyer pour finir leurs jours où ils puissent se reposer et être aimés, tout simplement.

Les inconvénients

Adopter un animal à un certain âge peut faire peur. On se demande si l’on ne va pas mourir avant lui et le laisser orphelin, si on ne sera pas obligé de l’abandonner lorsque l’heure de la maison de retraite sera venue ou encore si l’on est réellement capable d’en prendre soin.

Par ailleurs, les personnes âgées n’ont pas toujours la capacité physique nécessaire pour s’occuper d’un animal. En effet, il faut jouer avec lui, le sortir, l’emmener chez le vétérinaire… Cela peut être très fatigant. De plus, un animal qui tombe malade peut causer de nombreux soucis et inquiétudes à une personne qui est déjà elle-même en mauvaise santé.

Quel animal choisir ?

Si la personne âgée à qui vous voulez offrir un animal n’est pas capable de marcher seule et n’est pas en bonne forme physique, oubliez l’idée du chien. En effet, un chien demande du temps non seulement pour être éduqué mais également pour se dépenser. S’il tire sur la laisse durant les promenades, son maître ne sera peut-être pas en mesure de le retenir.

Que vous optiez pour un chat, un chien ou un rongeur, l’idéal est de ne pas choisir un nouveau-né. Les bébés animaux ont, de fait, une longue espérance de vie et demandent beaucoup plus d’attention qu’un animal déjà adulte. Il est donc conseillé de choisir un animal de refuge ayant un âge avancé et ayant déjà reçu tous les apprentissages lui permettant d’être le plus autonome possible. Le principal est que l’animal ne représente pas une charge supplémentaire pour la personne âgée, mais bel et bien un élément bénéfique dans sa vie.

Sources : Yummypets ; Sciences et Avenir

Articles liés

Les bienfaits de la présence d’un chat chez soi !

7 conseils pour faciliter l’accueil d’un animal de refuge dans votre foyer

Les 5 races de chiens les plus gentils