in ,

Karim Benzema recadré par les défenseurs des animaux après avoir posé avec un bébé tigre

Crédits : iStock
Karim Benzema recadré par les défenseurs des animaux après avoir posé avec un bébé tigre
noté 5 - 1 vote

C’est sa première bourde de 2018. L’attaquant du Real Madrid, Karim Benzema, célèbre pour son art de créer des polémiques, a suscité la colère des défenseurs des animaux en postant sur Instagram des clichés de lui et de ses enfants prenant fièrement la pose aux côtés d’un tigreau de quelques semaines. 

Des réactions en chaîne

La première à réagir à ces photographies a été Laurence Parisot, ancienne présidente du MEDEF et fervente défenseure de la cause animale. Indignée par ces images, la désormais présidente de l’institut de sondage IFOP a vivement réagi sur son compte Twitter : « Cher Karim Benzema, pouvez-vous nous expliquer d’où vient ce bébé tigre ? Que comptez-vous en faire ? Ne pensez-vous pas qu’il serait plus heureux dans son milieu naturel ? ».

Crédits : karimbenzema/Instagram

La réaction de Karim Benzema ne s’est pas fait attendre puisqu’il a répondu de façon cinglante quelques heures plus tard : « Chère Mme @LaurenceParisot, peut-être devriez-vous vous renseigner (éventuellement en MP) avant de prendre à partie sur la base d’éléments tronqués à moins que cela ne serve simplement qu’à assouvir vos ambitions personnelles #baslesmasques #BonneAnnee2018 ».

Le footballeur a ensuite précisé que lors de la prise de ces photos, il était dans un zoo et que la mère du petit tigre était juste à côté.

La PETA en colère

Après Laurence Parisot, ce fut au tour de la PETA (Pour une éthique dans le traitement des animaux), l’association de défense des animaux, de prendre à parti le footballeur de 30 ans. Dans un communiqué de presse, elle indique avoir contacté Karim Benzema « pour le renseigner sur la souffrance des animaux sauvages en captivité et l’inciter à ne plus y participer. Karim Benzema ne le savait peut-être pas en postant ces clichés, mais les bébés félins qui finissent en captivité ont été arrachés à leur mère à un jeune âge, une séparation qui peut entraîner une forte détresse psychologique ».

Crédits : karimbenzema/Instagram

« En outre, que deviendra cet animal lorsqu’il sera trop grand et trop dangereux pour jouer avec des enfants ? La captivité n’est pas adaptée à un animal sauvage. Un tigre a besoin de courir, d’arpenter de grands espaces, de côtoyer ses congénères, d’être stimulé par des activités naturelles, des choses que même le plus attentionné des propriétaires ne peut lui offrir », ajoute PETA.

Enfin, l’association demande au joueur d’« apprendre à ses enfants que les animaux ne sont pas des jouets, en s’engageant à ne plus exploiter d’animaux sauvages ».

Source

Articles liés

VIDÉO : PETA dénonce la maltraitance des félins dans les cirques

5 choses remarquables que Ryan Gosling a faites pour les animaux

Bientôt la fin des tigres dans Fort Boyard ?