in ,

France : un tiers des oiseaux a déjà disparu de nos campagnes

Crédits : jill111/Pixabay
France : un tiers des oiseaux a déjà disparu de nos campagnes
noté 5 - 2 votes

Depuis près d’une vingtaine d’année, les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse. Dans peu de temps, les gazouillis si agréables à entendre au lever du soleil ne seront plus que de lointains souvenirs. La raison ? L’agriculture intensive, et notamment l’utilisation abondante des pesticides. 

Une tendance qui s’intensifie

Deux études menées par le Muséum national d’histoire naturelle et le CNRS révèlent que le nombre d’oiseaux présents dans les zones agricoles ne cesse de diminuer au fur et à mesure des années. La tendance s’est même intensifiée durant les deux dernières années. Et les chiffres ont de quoi faire peur : 1 oiseau sur 3 a déjà disparu de nos campagnes en 17 ans.

« On parle de populations d’alouettes, de perdrix, de linottes, des bruants, des pipits », confie Romain Julliard, professeur au Muséum national d’histoire naturelle. « La situation est catastrophique », ajoute Benoît Fontaine, biologiste. « Nos campagnes sont en train de devenir de véritables déserts« .

Les insecticides en cause

D’après les scientifiques, c’est l’agriculture intensive qui serait responsable de cette disparition massive des oiseaux. En effet, la fin des jachères et la généralisation des néonicotinoïdes, des insecticides à l’origine de l’extinction des abeilles et des insectes en général, sont pointés du doigt. Et pour cause, 80% des insectes ont déjà disparu en Europe. Or, les oiseaux et leurs petits se nourrissent justement des insectes et des plantes. Le résultat est sans appel : plus de nourriture, plus d’oiseaux.

Crédits : TomaszProszek/Pixabay

« Leurs poussins, comme la plupart des oisillons, se nourrissent exclusivement d’insectes, puis deviennent granivores à l’âge adulte », précise Benoît Fontaine. « Pour trouver des graines, il faut que le sol soit nu, ce qui est de moins en moins le cas, même à la saison froide, les agriculteurs préparent le sol en plantant des cultures d’hiver. »

Un déclin qui reste réversible

Malgré cette inquiétante raréfaction des oiseaux, plusieurs chercheurs restent optimistes. Selon eux, la mise en place d’une nouvelle politique agricole, plus respectueuse de l’environnement, pourrait permettre d’inverser la tendance.

Pour parvenir à ce résultat, des solutions existent : réduire l’utilisation des pesticides, replanter des haies, offrir des subventions aux pratiques agricoles écologiques, lutter contre le braconnage, créer des corridors écologiques… « On peut imaginer que les agriculteurs souscrivent collectivement à des assurances, qui les dédommagent en cas d’attaques d’insectes à la condition qu’ils n’utilisent pas de pesticides« , avance Benoît Fontaine.

Le futur est entre nos mains.

Source

Articles liés

Pourquoi les oiseaux migrent-ils ?

Réchauffement climatique : en 2080, 50% des espèces animales auront disparu de la surface de la Terre

Une étude révèle que les insectes volants disparaissent de manière inquiétante