in

Courir avec son chien : les précautions à prendre

Crédits : iStock
Courir avec son chien : les précautions à prendre
noté 5 - 1 vote

Le sport c’est bien, mais à deux c’est mieux ! Avoir un chien peut être une réelle motivation pour se mettre à courir. On se lance ?

Les chiens sont des animaux très souvent énergiques et qui ont un grand besoin de se dépenser. L’idéal est que son ami canidé puisse pratiquer une activité physique au moins 1 h par jour. Mais certains maîtres n’ont pas assez de temps à consacrer chaque jour à ce besoin. Alors, pourquoi ne pas prendre le temps de faire plaisir à son chien tout en agissant positivement sur notre propre santé ?

La course à pied est un sport qui demande une grande volonté morale. Tout se passe dans la tête. Certains sportifs amateurs ont parfois besoin d’une motivation pour les aider à tenir dans les moments de faiblesse. Le chien est alors un excellent moyen de ne pas lâcher. Lorsque vous verrez votre toutou s’amuser comme un fou en courant à vos côtés, vous aurez bien plus envie d’avaler les kilomètres. Mais attention tout de même ! Tous les chiens ne sont pas des marathoniens qualifiés pour les JO…

Avant l’effort

Avant d’enfiler ses baskets, mieux vaut s’assurer que notre chien est apte à nous suivre pendant notre entraînement. En effet, certains chiens sont particulièrement sensibles. Les chiots de moins de sept mois et les chiens âgés ne doivent pas pratiquer d’activité sportive intense pour ne pas nuire à leur santé. De même, certaines races ayant des difficultés respiratoires doivent être traitées avec un maximum de précautions lors d’un effort soutenu.

L’idéal, afin de s’assurer que son chien ne court aucun danger en faisant son jogging hebdomadaire (voire quotidien pour les plus courageux d’entre nous) avec son maître, est de le faire examiner par un vétérinaire. Lui seul sera en mesure d’affirmer que le chien est en assez bonne santé pour courir durant plusieurs heures (oui, on peut toujours rêver hein ^^).

Crédits : iStock

Avant de partir courir, il est également important de bien s’équiper pour le confort de son chien. Prévoyez une laisse assez longue pour pouvoir laisser à votre chien un minimum de liberté dans ses mouvements. Optez de préférence pour un harnais afin de minimiser les risques de blessure ou d’étouffement, notamment si le chien tire.

Enfin, il est très important de ne jamais nourrir son chien une heure avant de lui faire faire de l’exercice. En effet, celui-ci pourrait être victime d’un retournement d’estomac, ce qui peut être très grave.

Durant l’effort

Lorsque l’on va courir, il est important de toujours garder un œil sur son chien. En effet, certains toutous sont tellement heureux de se dépenser qu’ils auront tendance à se fatiguer très rapidement. Afin d’être certain que le rythme de course est adapté à celui de son chien, il est important de vérifier que ce dernier se situe toujours devant ou à côté de son maître. Si le chien traîne la patte derrière son propriétaire, il sera alors nécessaire de continuer le chemin en marchant.

Crédits : iStock

Au fur et à mesure des sorties, tout comme vous, votre chien devrait être capable de courir sur de plus longues distances. L’entraînement doit être progressif afin de ne pas risquer une blessure. De même, préservez-le en allant courir aux heures les moins chaudes de la journée (surtout en été) et en lui donnant à boire toutes les quinze minutes environ. De plus, attention à la température du sol : si le soleil a tapé fort toute la journée, les cailloux ou le bitume risquent de brûler les coussinets de votre toutou préféré.

Après l’effort

Si, à la fin de la séance de course à pied, vous constatez que votre chien boîte ou qu’il semble réellement épuisé, ralentissez le rythme la prochaine fois. Pratiquer un effort trop intense alors que l’on n’est pas entraîné n’est jamais bon que ce soit pour l’homme ou pour nos amis à quatre pattes. Le corps doit être en mesure de s’adapter petit à petit à tout nouvel effort.

Mais après l’effort, le réconfort. Tout comme pour les hommes, un petit massage après la course ne pourra faire que du bien à votre fidèle ami poilu !

SourcesWamiz ; Kalenji

Articles liés

Les signes de la douleur chez le chien : comment savoir s’il a mal ?

Avoir un chien diminue le risque d’accidents cardio-vasculaires

3 idées de sports à pratiquer avec son chien