in ,

Le commerce de l’ivoire enfin interdit en Chine

Crédits : iStock
Le commerce de l’ivoire enfin interdit en Chine
noté 5 - 1 vote

C’est une véritable victoire pour les protecteurs des animaux. À compter du 1er janvier 2018 en Chine, tous les commerces d’ivoire sont censés avoir fermé leurs portes. Une mesure qui permettra certainement de sauver de nombreux éléphants les prochaines années, mais qui ne les protégera malheureusement pas du braconnage.

La Chine était le premier importateur mondial d’ivoire

Avant la mise en place de cette mesure phare interdisant le commerce de l’ivoire sur son territoire, la Chine était en première place des pays où le commerce des défenses issues de la contrebande faisait rage. Et pour cause, en Chine, l’ivoire est considéré non seulement comme un signe de puissance sociale, mais également comme ayant des vertus médicinales spécifiques.

« À partir d’aujourd’hui, l’achat et la vente d’ivoire et de produits de l’ivoire par les marchés, les magasins et les commerçants sont hors-la-loi », a déclaré le ministère des Forêts. « À partir de maintenant, si un marchand vous dit qu’il s’agit d’un vendeur d’ivoire approuvé par l’État, il vous trompe et viole la loi en connaissance de cause ».

Crédits : iStock

Un braconnage inquiétant

Selon l’Union internationale pour la conservation de la nature, en dix ans, la population d’éléphants dans le monde est passée de 500 000 individus à 400 000. Rien qu’en Afrique, ce sont plus de 20 000 éléphants qui sont tués chaque année. Et pour cause, une étude avait démontré que 70 % des Chinois ne réalisaient pas que les objets en ivoire qu’ils achetaient provenaient d’éléphants morts. Car oui, les éléphants sont tués et défigurés pour leurs défenses. Contrairement à ce que certains pourraient penser, les défenses ne tombent pas naturellement comme les dents des humains.

La faute aux braconniers qui tuent ces pauvres bêtes en toute impunité et qui, une fois en Chine, pouvaient revendre tranquillement leurs marchandises. Désormais, le trafic d’ivoire sera plus difficile à mettre en place. D’autres pays d’Asie, comme Hong Kong, Singapour ou encore Taïwan ont également exprimé leur désir d’interdire le commerce de l’ivoire sur leur territoire.

Sources : Le Point ; Sciences et Avenir

Articles liés

Inde : des hommes mettent le feu à une éléphante et son petit, une pratique courante dans ce pays

Les éléphants vivent désormais la nuit pour échapper aux braconniers

De nombreux éléphants naissent désormais sans défenses, une conséquence du braconnage ?