in ,

Dans le coeur des hommes, les chèvres pourraient parfaitement remplacer les chiens

Crédits : klimkin/Pixabay

Qu’il paraît difficile pour n’importe quel animal d’être en mesure de remplacer le fidèle chien dans le cœur des hommes. Pourtant, il est un animal tout aussi intelligent et capable de nouer des relations affectives avec les humains, la chèvre !

Ce sont des chercheurs britanniques de la Queen Mary University of London qui, à travers une étude, ont désigné le candidat idéal à la succession du chien dans le cœur des hommes, si succession il devait y avoir bien évidemment. Et l’élu n’est pas forcément celui auquel on aurait pu penser en premier lieu, puisqu’il s’agit de la chèvre, aussi intelligente et très capable de nouer des relations affectueuses avec les hommes.

Cette étude a notamment montré que les chèvres regardent de manière très intense leur propriétaire quand elles tentent en vain de résoudre un problème, un trait qui est également observé chez les chiens domestiqués, mais pas chez les loups. « Les chèvres regardent les humains de la même manière que les chiens le font quand ils tentent d’atteindre une friandise qui est hors de portée. Nos résultats fournissent des preuves solides d’une communication complexe dirigée vers l’homme d’une espèce qui a été domestiquée principalement pour la production agricole, et présentent des similitudes avec les animaux élevés pour devenir des animaux domestiques ou de travail, tels que les chiens et les chevaux« , déclare Christian Nawroth de la Queen Mary University of London.

Bien que nous élevons les chèvres depuis environ 10 000 ans, les scientifiques pensaient jusque-là que seuls les animaux élevés pour être des animaux de compagnie pouvaient tisser de tels liens avec les humains, les chèvres étant généralement utilisées pour l’agriculture. Mais certains signes ont laissé suggérer une telle capacité chez les chèvres, par exemple le fait qu’elles ne vivent pas dans la sécurité d’un troupeau, à la différence des moutons qui ont été domestiqués plus récemment. Aussi, des études antérieures ont déjà montré que l’intelligence des chèvres rivalise avec celle des chiens.

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont formé 34 chèvres à enlever un couvercle d’une boîte afin de recevoir une récompense. Un même test réalisé plusieurs fois, avec pour la dernière, une boîte impossible à ouvrir afin d’observer leur comportement. Ainsi, les chercheurs ont constaté que les chèvres tournaient la tête vers la personne qui réalise l’expérience une fois qu’elles se rendaient compte qu’elles étaient bloquées et elles regardaient plus longtemps lorsque la personne leur faisait face, ce qui n’était pas le cas au moment où elles avaient le dos tourné, suggérant que les chèvres avaient conscience que l’homme détournait le regard. Un comportement que l’on ne pensait jusque-là possible que pour les chiens, les chats et les chevaux.

« De nos recherches antérieures, nous savions déjà que les chèvres sont plus intelligentes que leur réputation le suggère. Mais ces résultats montrent comment elles peuvent communiquer et interagir avec leurs maîtres humains, même si elles ne sont pas domestiquées comme des animaux de compagnie ou des animaux de travail« , déclare Alan McElligottn, l’un des chercheurs. « Si nous pouvons montrer qu’elles sont plus intelligentes, alors nous espérons que nous pourrons apporter de meilleures lignes directrices pour leurs soins » conclut-il.

Article initialement publié sur SciencePost

Articles liés

5 choses à savoir avant d’adopter une chèvre

15 photos des chèvres les plus craquantes d’Instagram

VIDÉO : un bébé éléphant fait face à une petite chèvre, lequel des deux est le plus mort de trouille ?