in

Mon cheval tousse, que faire ?

Crédits : iStock

La toux chez le cheval peut être le signe de la présence d’un corps étranger, comme une poussière, que l’animal tente d’expulser ou le début d’une maladie. Dans tous les cas, un cheval qui tousse doit être pris au sérieux. Si la toux persiste durant plusieurs jours, consultez votre vétérinaire.

Trois critères à prendre en compte

Pour comprendre l’origine de la toux du cheval, il est nécessaire de prendre en compte trois critères : l’âge du cheval, s’il a de la fièvre et s’il est le seul de l’écurie atteint.

Si le cheval a de la fièvre, il s’agit probablement d’une infection. Elle peut être d’ordre bactérienne (une broncho-pneumonie ou la gourme, par exemple), et dans ce cas-là le cheval n’est pas contagieux, ou d’ordre virale (comme une grippe ou une rhinopneumonie), avec la possibilité d’infecter les autres chevaux de l’écurie. Dans tous les cas, mieux vaut isoler un cheval qui tousse afin d’éviter toute contagion.

Si le cheval n’a pas de fièvre, l’âge est peut-être la cause de la toux. En effet, les jeunes chevaux sont sensibles aux allergies et les chevaux âgés peuvent être victimes d’un emphysème pulmonaire, une affection grave.

Enfin, une trop forte exposition à la poussière peut être le déclencheur d’une toux, voire d’une bronchite qui peut même s’avérer chronique. Pour éviter cela, privilégiez une litière à copeaux plutôt que de la paille dans le box du cheval. En effet, cette dernière retient moins la poussière. Vous pouvez également mouiller un peu la paille pour y coller la poussière. De même, le foin doit être de qualité et légèrement mouillé avant d’être donné au cheval.

Que faire ?

Si votre cheval est victime d’une infection bactérienne, un traitement antibiotique sera prescrit par le vétérinaire. Lorsqu’elles sont prises en charge assez tôt, ces infections n’ont pas de graves conséquences sur la santé du cheval. En revanche, si la toux est due à un virus, elle devra être immédiatement traitée par un vétérinaire, sous peine d’affecter sérieusement les voies respiratoires de l’animal.

Le plus sage est de mettre son cheval au box, à l’abri du froid et des courants d’air, le temps qu’il se rétablisse. Et n’oubliez pas, un cheval, au même titre qu’un chat ou qu’un chien, doit avoir tous ses vaccins à jour, notamment celui contre la grippe.

Source

Articles liés

Bien choisir les couvertures de son cheval

Pourquoi les chevaux sont-ils très sensibles aux coliques ?

Comment regarder correctement son cheval (pour voir si tout va bien) ?