in

Chatons : les principales maladies à connaître

Crédits : iStock

Les chatons ne sont pas que mignons. Ce sont également des êtres particulièrement fragiles auxquels il faut faire très attention. Le moment de leur vie où ils sont le plus sensibles aux maladies se situe les trois premiers mois qui suivent leur naissance. Voici comment apprendre à reconnaître les symptômes d’une maladie afin de réagir rapidement et empêcher une issue fatale.

Les symptômes à connaître

La première chose à observer sur votre chaton est son pelage. En effet, si ce dernier est doux et brillant, c’est un signe de bonne santé. En revanche, s’il paraît rêche et gras, ce n’est pas normal. De même, une odeur corporelle forte n’est pas bon signe chez le chaton.

Concentrez-vous ensuite sur ses yeux et son nez. Ceux-ci ne doivent pas présenter d’écoulements abondants. Ses oreilles doivent être propres, tout comme sa région anale et génitale. Par ailleurs, ses gencives doivent être saines et ne pas présenter de lésions.

Enfin, si le chaton est soumis à des diarrhées chroniques, semble abattu, perd du poids ou présente des difficultés à respirer, amenez-le immédiatement chez le vétérinaire.

Les maladies les plus fréquentes

Les chatons peuvent être atteints de différentes maladies :

  • Les maladies congénitales : présentes dès la naissance, ces maladies sont plutôt rares. Les plus courantes sont la fente palatine, qui empêche le chaton de fermer correctement sa bouche et donc de se nourrir, une croissance anormale ou encore une incapacité à ouvrir les paupières.
  • Les virus et bactéries : certains virus comme le typhus ou encore le coryza peuvent être transmis par la mère dès la naissance. D’autres virus dangereux, voire mortels, comme l’herpès virus, le coronavirus, la leucose ou encore le sida du chat peuvent affecter les chatons.
  • Les infections cutanées : le manque d’hygiène peut entraîner des infections de la peau qui peuvent avoir de graves conséquences.
  • Les parasites externes et internes : les puces, les tiques ou encore les vers digestifs peuvent être porteurs de maladies que le chaton pourra difficilement combattre. Il est donc essentiel de traiter la mère contre ces parasites.

Comment protéger son chaton ?

Durant les deux premiers mois de leur vie, les chatons ne peuvent pas être vaccinés. Il est donc essentiel de les protéger des maladies pendant cette période où ils sont particulièrement vulnérables.

Pour assurer à son chaton une santé de fer, trois conditions doivent être réunies. Tout d’abord, la mère doit être en bonne santé afin de ne pas transmettre de maladies à ses petits. De plus, ces derniers ont besoin de téter dès la naissance le lait maternel, qui leur garantira des anticorps et favorisera le développement de leur système immunitaire. Ils nécessiteront ensuite une alimentation de qualité afin de bien grandir. Enfin, leur lieu de vie doit avoir une hygiène irréprochable.

Lorsque le chaton atteint l’âge de deux mois, il est fortement recommandé de le faire immédiatement vacciner contre le coryza et le typhus du chat, les maladies les plus dangereuses qui guettent nos petites boules de poils.

Source

Articles liés

Les 3 principales maladies que peuvent nous transmettre nos chiens et nos chats

4 plantes particulièrement toxiques pour votre chat

Le coryza du chat : symptômes et traitements