in ,

VIDÉO : après un adultère chez des manchots, un violent combat entre mâles

Capture vidéo National Geographic
VIDÉO : après un adultère chez des manchots, un violent combat entre mâles
noté 5 - 1 vote

Les manchots sont des animaux connus pour leur extrême fidélité en amour, mais la monogamie n’exclut pas l’adultère. Ainsi, le National Geographic a pu capturer en vidéo un combat très violent entre un « mari » trompé et celui avec qui sa « femme » l’avait trompé.

Rentrer chez soi et trouver sa femme au beau milieu d’ébats avec son amant n’est pas strictement réservé à l’homme. En effet, cette scène peut aussi se dérouler chez le manchot, une espèce très réputée pour sa fidélité en amour puisque la monogamie est l’une de ses principales caractéristiques. Pour les manchots de Magellan, dans la région des îles Malouines en Amérique du Sud, septembre est la saison de l’accouplement.

Mais la monogamie n’exclut pas l’adultère, et une vidéo proposée par le National Geographic nous montre que chez le manchot aussi, l’adultère peut amener à de violents combats. En effet, alors qu’il revenait pour trouver sa femelle, un manchot a surpris cette dernière en train de s’accoupler avec un autre. S’en suit un combat entre les deux mâles. « La plupart des oiseaux ont des os creux dans leurs ailes pour les rendre légers lors des vols. Mais les manchots ne volent pas, leurs nageoires contiennent des os solides qu’ils utilisent comme des battes de baseball pour se frapper jusqu’à huit fois par seconde », explique la voix off de cette vidéo.

Après quelques minutes de combat, les deux mâles s’arrêtent et poussent un cri pour laisser la femelle choisir entre les deux, laquelle choisit… son « amant ». Humilié, le mâle trompé décide de ne pas s’arrêter là et suit le couple dans leur nid pour relancer le combat qui gagne alors en violence, chacun essayant de crever les yeux de l’autre. Après un nouvel appel à sa compagne, celle-ci choisit de nouveau « l’amant ».

Le manchot trompé finit par abandonner et par traîner sa peine sur la plage, prenant soin de lécher ses multiples blessures pour ne pas être la cible d’un prédateur. Une vidéo qui a beaucoup ému sur Internet, mais qui rappelle également que « les animaux sauvages et mignons sont toujours des animaux sauvages », comme l’écrit Slate.com.