in ,

Un animal peut vivre 11 000 ans… Devinez lequel !

Crédits : iStock

Les animaux nous surprendront toujours… Alors que l’espérance de vie moyenne de l’être humain se situe aux alentours des 71 ans, un animal marin pourrait, lui, vivre plus de 11 000 ans. Et ce n’est pas une blague.

L’éponge, championne toutes catégories

Pour ceux qui l’ignoreraient, oui, l’éponge est un animal. Cet animal marin est l’un des premiers à avoir fait son apparition sur Terre. Dotée d’un corps mou composé de nombreux petits trous (les pores) qui lui permettent de filtrer la nourriture qui passe à sa portée, l’éponge est un animal particulièrement primitif. Elle possède un système nerveux, un squelette et vit à plus de 5 000 mètres en dessous des océans.

Au-delà du fait qu’elle n’ait pas de système respiratoire ou génital ni aucun organe, sa plus grande particularité réside dans son exceptionnelle longévité. En effet, une étude révèle qu’une éponge a presque atteint l’immortalité puisqu’elle aurait vécu 11 000 ans dans les profondeurs de l’océan.

Cette étonnante capacité réside dans le fait que les éponges ont acquis l’incroyable faculté de se régénérer, même après avoir été écrasées ou avoir été maintenues hors de l’eau durant des années. En gros, elles peuvent ressusciter à volonté.

D’autres animaux marins ont une durée de vie plus que respectable

Les fonds marins regorgent d’animaux en tous genres qui se révèlent particulièrement surprenants. C’est le cas des coquillages, comme la palourde qui peut vivre plus de 500 ans, ou encore des mollusques, comme le panope du Pacifique qui peut vivre jusqu’à 160 ans. Certains poissons, comme la carpe koï peuvent également vivre plusieurs centaines d’années.

Mais le grand gagnant des fonds marins est le homard, qui est capable de dupliquer ses tissus à l’infini. Ainsi, plus il prend de l’âge, plus il devient gros et résistant. À l’heure actuelle, le homard reste un mystère puisqu’on ne sait pas s’il peut mourir un jour de vieillesse ou s’il est tout simplement immortel. C’est également le cas d’une espèce de méduse, la turritopsis dohrnii, capable de régénérer ses cellules ad vitam aeternam. La jeunesse éternelle, ça vous dirait ?

Source

Articles liés

L’animal vertébré le plus vieux du monde est…