in , , , , , , , ,

Alimentation des animaux : qu’est-ce que le BARF ?

Crédits : iStock
Alimentation des animaux : qu’est-ce que le BARF ?
noté 5 - 2 votes

Depuis quelques années, le régime BARF a fait son apparition dans le langage courant. Depuis lors, on l’entend partout : BARF par ci, BARF par là… Alors certes, on a compris que ce terme concernait les animaux, mais honnêtement c’est à peu près tout. Le BARF, c’est quoi au juste ?

Un mode alimentaire naturel

Le terme BARF est un acronyme qui signifie « Biologically Appropriate Raw Food », soit « Nourriture crue et appropriée biologiquement ». C’est avant tout une solution alternative à la nourriture industrielle, accusée d’être à l’origine de nombreux problèmes de santé chez nos animaux de compagnie (cancers, allergies, insuffisances rénales, problèmes de digestion, etc.).

Depuis les années 1960, les croquettes se sont démocratisées partout dans le monde, jusqu’à devenir LA base de la nourriture pour chats et pour chiens. Or, il est souvent difficile de savoir ce qu’elles contiennent réellement, même si l’on se doute que leurs composants ne sont pas toujours très sains (céréales, déchets végétaux, farines de viande, conservateurs, etc.).

Le régime BARF propose quant à lui de revenir à une alimentation plus naturelle et en accord avec le régime carnivore qu’auraient nos animaux de compagnie à l’état sauvage. Ainsi, il propose une alimentation sans céréales uniquement à base de viande crue, d’os charnus, d’abats et de légumes qui respecte le système digestif de l’animal et qui lui apporte tous les enzymes et nutriments nécessaires. Venu tout droit d’Australie, ce régime alimentaire a avant tout été pensé pour les chiens avant de s’étendre à tous les animaux de compagnie carnivores, tels que le chat et le furet.

Les avantages du régime BARF

Comme toute alimentation, le régime BARF a ses avantages et ses inconvénients. Commençons avec les avantages :

  • Un plaisir pour les intestins mais aussi pour les papilles : c’est un fait, la viande crue aura certainement meilleur goût que les croquettes fades que votre animal a l’habitude de manger depuis qu’il est petit.
  • Une meilleure haleine : non seulement ronger les os empêche l’apparition de tartre, mais en plus cela élimine les mauvaises odeurs buccales.
  • Une belle peau : la peau et le poil de l’animal ne s’en verront que magnifiés.
  • Des selles moins denses : et moins odorantes !
  • Un gage de bonne santé : plus adaptée au système digestif et à la nature du chien, cette alimentation permet d’éviter les maladies et de favoriser la digestion.
  • Plus de vivacité : si l’animal est en meilleure santé, il va logiquement adopter un comportement plus dynamique et réceptif.

Les inconvénients

Malgré de réels avantages, les inconvénients du régime BARF sont nombreux et freinent encore de nombreux propriétaires d’animaux :

  • Un régime qui demande du temps : même avec de la bonne volonté, concevoir tous les repas de son animal prend du temps. Alors oui, la préparation est moins rapide que les croquettes, mais au moins vous savez ce que votre boule de poils préférée mange !
  • Des viandes pas toujours de qualité : certaines viandes sont traitées aux hormones quand d’autres sont porteuses de maladies et de bactéries qui peuvent être dangereuses pour le chien, notamment si elles sont données crues. Attention donc à bien choisir sa viande. Tout doit être N-A-T-U-R-E-L !
  • Un risque d’étouffement : donner des os à ronger peut être particulièrement dangereux. En effet, l’animal peut tenter de les avaler et s’étouffer, se casser les dents ou encore réussir à en avaler quelques bouts pointus et perforer son estomac, voire boucher ses intestins. Mieux vaut éviter les os de poulets, trop petits et friables.
  • Des ingrédients coûteux : donner de la viande de qualité à chaque repas à son animal c’est bien, mais ça coûte cher.
  • Une alimentation trop riche : les chiens ne faisant pas beaucoup d’exercice physique doivent avoir une ration adaptée, sous peine de prendre du poids rapidement.

Comment commencer ?

Pour tout changement d’alimentation, il est essentiel d’effectuer une transition en douceur sur une ou plusieurs semaines. Un bouleversement brutal des habitudes alimentaires d’un animal pourrait causer des diarrhées ou des vomissements.

Tout d’abord, testez chaque nouvel aliment un par un pour voir comment réagit votre animal et pour déceler d’éventuelles allergies. Si au bout de quelques jours vous constatez que l’aliment est bien assimilé et digéré, passez au suivant. Le tout en diminuant petit à petit la ration de croquettes.

Sources : 123animaux ; Wamiz

Articles liés

Quelle est la meilleure alimentation pour votre chien ?

Quelle est la meilleure alimentation pour mon chat : boîtes ou croquettes ?

Apprenez à nourrir votre animal sans nourriture industrielle