in , ,

8 conseils pour arrêter les pleurs de votre chiot la nuit

Crédits : moshehar /Pixabay
8 conseils pour arrêter les pleurs de votre chiot la nuit
noté 5 - 1 vote

Pour un chiot, les premières nuits dans son nouveau foyer sont souvent bien difficiles. Séparé pour la première fois de sa mère et de sa fratrie, il atterrit brutalement dans un environnement qu’il ne connaît pas, ce qui représente une grande source d’angoisse pour lui. Il n’est donc pas impossible que, confus et apeuré, il émette des gémissements plaintifs qui ne sont autres que des appels à l’aide. Pas de panique, en suivant ces conseils à la lettre, vous devriez vite pouvoir retrouver le sommeil !

1/ Ignorez-le

Oui, cela peut paraître un peu barbare et cruel, mais c’est la seule solution. Si votre petite boule de poils commence à pleurer alors que vous venez d’éteindre la lumière, surtout ne vous précipitez pas vers lui pour le rassurer. Le laisser pleurer jusqu’à ce qu’il s’endorme risque de vous faire mal au cœur et de vous faire culpabiliser, mais sachez que c’est pour son bien. Sa mère aurait fait exactement la même chose.

Si vous cédez et allez le réconforter ou le gronder, il pensera alors que pleurer ou aboyer est un moyen d’attirer votre attention et il recommencera. Alors on prend sur soi et on se dit que ce n’est qu’un mauvais moment à passer ! Et si cela est vraiment insupportable, sachez qu’il existe des casques anti bruit…

 2/ Fatiguez-le durant la journée

Un chiot fatigué par sa journée aura beaucoup moins de mal à s’endormir le soir venu. Ainsi, n’hésitez pas à augmenter la durée des promenades, des moments de jeux ou des séances d’éducation.

Crédits : iStock

3/ Préparez-lui un couchage où il se sent en sécurité

Si vous voulez faire dormir votre chiot dans votre chambre, c’est votre droit. Cependant, sachez qu’il est recommandé de le faire dormir dans une autre pièce afin d’établir d’office un rapport hiérarchique avec lui. Dans tous les cas, un chiot a besoin d’un couchage confortable à l’abri du froid, de la chaleur et des courants d’air.

Un parc à chiens ou une caisse de transport peuvent aider le chiot à se sentir en sécurité les premières nuits dans sa nouvelle maison. En effet, les bébés chiens ont peur des grands espaces et préfèrent dormir dans un petit nid douillet.

4/ Restez calme

La règle numéro 1 avec un chiot est de garder son calme en toute circonstance. La nuit est un moment où nos nerfs sont mis à rude épreuve étant donné la fatigue qui nous envahit, mais il est important de rester maître de soi. Non seulement vous énerver vous fatiguera encore plus, mais en plus votre chiot pourrait devenir encore plus stressé et pleurer encore plus.

Crédits : StockSnap/Pixabay

5/ Laissez-lui toujours un petit bol d’eau fraîche

Un chiot a souvent soif durant la nuit. Même s’il est recommandé de lui enlever son bol d’eau le soir avant d’aller se coucher pour éviter les petits incidents nocturnes, nous vous conseillons tout de même de lui laisser un petit peu d’eau (pas une gamelle remplie). Ainsi, s’il se réveille parce qu’il a soif, il pourra boire une petite quantité d’eau qui lui permettra de patienter jusqu’au matin sans avoir très envie de faire pipi.

6/ Utilisez la technique de la chaleur

Une technique particulièrement efficace pour calmer son chiot consiste à passer le long de son dos une éponge légèrement chaude, geste similaire à celui que sa mère faisait avec sa langue.

De même, vous pouvez placer une bouillotte enroulée dans une couverture dans son couchage afin de reproduire la chaleur de sa mère et de ses frères et sœurs.

Crédits : Pexels/Pixabay

7/ Jouez sur les odeurs

Pour rassurer votre chiot la nuit, vous pouvez également placer dans son couchage un vêtement imprégné de votre odeur ou de l’odeur de son premier lieu de vie. Dans tous les cas, souvenez-vous que les odeurs sont d’une importance capitale pour le chien, qui possède un odorat 10 000 fois plus sensible que le nôtre.

8/ Le réveil magique

Une dernière astuce consiste à installer une horloge dans la pièce où dort votre chiot ou même à placer dans son lit un petit réveil mécanique. Le « tic tac » produit par les aiguilles rappellera au chiot le bruit du cœur de sa mère, ce qui aura pour effet de l’apaiser.

Sources : Tout Comment ; Toutou pour le chien ; Eduquer son chien

Articles liés

10 conseils pour apprendre la propreté à son chiot

Accueillir un chiot chez soi : les étapes à respecter

12 techniques pour accueillir un chiot en toute sérénité