in ,

7 conseils pour faciliter l’accueil d’un animal de refuge dans votre foyer

Crédits : carissarogers/Pixabay
7 conseils pour faciliter l’accueil d’un animal de refuge dans votre foyer
noté 5 - 2 votes

La liste de raisons d’adopter un chat ou un chien dans un refuge est longue et ce sont ces raisons qui vous ont décidé d’accueillir un animal provenant d’un refuge dans votre foyer ? C’est une excellente initiative ! Voici 7 conseils pour vous faciliter la tâche et vous aider à optimiser l’arrivée de votre nouvelle bête à la maison.

1/ Choisissez le moment idéal pour vous rendre au refuge

Le jour où vous avez prévu d’aller chercher votre animal, vous devez être détendu car les animaux ressentent très bien les émotions des êtres humains. Ne vous rendez donc pas au refuge un soir de la semaine, après une journée stressante ou énervante de travail. Bien que ce ne soit pas toujours évident de faire ainsi, prendre une semaine de vacances pour accueillir l’animal à la maison peut aider à faciliter l’adoption.

2/ Profiter du trajet pour poser les bases de la relation

Ce premier trajet est l’occasion d’entamer votre relation avec votre animal sur de bonnes bases. Si vous êtes à pied et que vous avez choisi de revenir avec un chien, prenez-le en laisse. Il est évident que vous ne poussiez pas le lâcher tout de suite car vous ne savez même pas s’il vous obéit et il risque de s’enfuir si ce n’est pas le cas. Si vous revenez du refuge en voiture, prévoyez bien évidemment une caisse de transport pour un chat ou un petit chien (en cas d’accident, l’emplacement de la caisse qui est le plus sûr est le coffre) ou un harnais sur le siège arrière pour les chiens moyens ou grands. Aussi cruel que cela puisse paraître, ne rassurez pas l’animal s’il tremble ou pleure car cela le confortera dans sa peur. Concentrez-vous sur la route et faites comme si vous étiez indifférent.

3/ Faites lui découvrir sa nouvelle maison

Une fois arrivée à la maison, votre animal risque d’être complètement désorienté car il sera exposé à de nouvelles odeurs, un nouveau lieu de vie, une nouvelle famille et peut-être même de nouveaux petits copains si vous avez déjà des animaux. Laissez-le découvrir à son rythme la maison, les endroits qui lui sont autorisés ou non. Puis, montrez-lui où se trouvent sa place (son panier), ses jouets et ses gamelles qui vont lui permettre de commencer à se repérer. L’emplacement du panier est très important, il ne doit pas être là où tout le monde passe en permanence (évitez donc de le mettre dans une entrée, un couloir ou en bas d’un escalier), réservez-lui une place tranquille où il pourra se reposer sans être dérangé. N’oubliez pas que les chambres sont des pièces qui doivent rester réservées aux humains.

4/ Modérez vos enfants

Il n’y a pas mieux qu’un animal pour rendre des enfants heureux. L’arrivée d’un toutou ou d’un matou dans la famille rendra certainement vos enfants très enthousiastes. Ils voudront sûrement jouer avec le chien ou le chat dès son arrivée, le caresser, lui tirer les oreilles ou la queue, ce qui risque de perturber encore plus le nouvel arrivant. Expliquez-leur que ce dernier a besoin de temps et qu’ils devront être patients et calmes avec lui car un animal ce n’est pas un jouet. Si l’animal est particulièrement craintif, il aura besoin de calme et des enfants qui lui crient après dès le premier jour n’a rien de reposant. Apprenez à vos enfants à respecter son espace et dites-leur bien qu’ils auront largement le temps de jouer avec lui.

5/ Fixez des règles dès le début

Ne vous laissez pas attendrir par une jolie bouille ! Certes, c’est un animal dont le passé est sûrement difficile et qui a connu le refuge mais avoir trop de pitié pour lui est loin d’être bénéfique pour l’animal. Ne fixer aucune règle à un animal est loin de lui rendre service, il faut que vous vous fassiez respecter. Les animaux doivent comprendre ce qu’ils n’ont pas le droit de faire, les endroits où ils ne peuvent pas faire leurs besoins etc. Si vous n’inculquez pas des règles à votre animal dès le début, il prendra rapidement des mauvaises habitudes et vous aurez beaucoup de mal à les défaire.

6/ Ne changez pas son alimentation tout de suite

Lorsque vous allez au refuge, renseignez-vous sur le régime alimentaire que l’animal avait au refuge, c’est-à-dire le type de croquettes ou de pâté dont il se nourrissait, les quantités auxquelles il avait droit à chaque repas et le nombre de repas qu’il avait dans la journée. Respectez ces habitudes alimentaires une fois à la maison, l’animal aura déjà fait face à beaucoup de changements dans cette journée d’adoption. Si vous souhaitez modifier le menu alimentaire de l’animal, il faut le faire progressivement (ce qui sera le cas à chaque fois que vous voudrez le faire par la suite). Pour cela, il vous suffit de commencer à lui donner la même nourriture qu’au refuge puis d’ajouter un tiers des aliments avec lesquels vous souhaitez remplacer ses anciennes habitudes alimentaires. Quelques jours plus tard, remplissez la première moitié de la gamelle avec son ancienne nourriture et la seconde moitié avec la nouvelle. Ensuite, la démarche sera la même jusqu’au changement complet d’alimentation.

7/ Laissez-lui le temps de venir vers vous

Si le chien ne vous montre pas beaucoup d’affection durant les premiers jours, ne vous alarmez pas, cela est normal. S’il passe la plupart de la journée cachée sous le canapé au début, ne vous inquiétez pas non plus. En fonction de ce qu’il a vécu et de son caractère, l’adaptation peut être plus ou moins longue. Attendez patiemment que l’animal vienne vers vous, cela devrait s’arranger dans les semaines qui suivent. Si vous vous inquiétez vraiment beaucoup, n’hésitez pas à appeler le refuge pour poser des questions.

Source

Articles liés

Adopter un chien ou un chat ?

8 bonnes raisons d’adopter un chien en refuge

5 bonnes raisons d’adopter un chien dans un refuge (et d’être un super-héros)