in

5 conseils pour apprendre le rappel à son chien

Crédits : Pexels/Pixabay

Les chiens ne sont pas des animaux faits pour être constamment tenus en laisse. Ils ont besoin de liberté pour être heureux. Apprendre le rappel à son chien constitue l’une des bases de son éducation. Voici 5 conseils pour que l’apprentissage soit efficace.

1/ Travailler au quotidien

À la maison ou dans le jardin, il est important de toujours faire travailler le rappel à son chien en profitant de toutes les petites situations du quotidien. Par exemple, si vous vous trouvez dans le salon et qu’il se trouve dans une autre pièce, mais qu’il vous voit, appelez-le par son prénom et donnez-lui un ordre précis (toujours le même) tel que « Viens ici ».

Si le chien ne bouge pas, vous pouvez essayer de sortir son joujou favori ou une petite friandise afin de lui donner envie de venir vers vous. Lorsqu’il s’approche de vous et répond à votre appel, n’hésitez pas à le récompenser plus que de raison à coups de caresses et de félicitations emplies de jovialité. Les chiens sont très sensibles au ton de la voix, il ne faut donc pas hésiter à en faire des caisses.

2/ Ne jamais courir après son chien

Si le chien ne répond pas au rappel, il est strictement déconseillé de courir après lui pour le rattraper. Au contraire, cela aura l’effet inverse. Le chien prendra cette course poursuite pour un jeu et n’aura aucune envie de s’arrêter. À l’inverse, il peut aussi avoir peur de revenir vers vous, sachant que vous êtes énervé et qu’il va se faire gronder.

La solution peut paraître étrange, mais elle consiste à s’éloigner de son chien. Si cela fait plusieurs minutes qu’il vous fait tourner en bourrique pour ne pas rentrer, vérifiez qu’il n’y a aucun danger aux alentours et éloignez-vous calmement sans vous retourner. Le chien sera surpris par ce retournement de situation et son attention se focalisera alors entièrement sur vous. Ne voulant pas rester seul, il vous suivra naturellement.

Lorsqu’il sera à vos côtés, ne lui remettez pas tout de suite sa laisse. Il pourrait associer le fait de venir vers vous à un sentiment négatif. Félicitez-le puis attendez quelques minutes et rattachez-le.

3/ Toujours récompenser son chien une fois le rappel exécuté

L’erreur que font de nombreux maîtres est de gronder leur chien quand il se décide enfin à revenir vers eux après avoir joué un long moment sans faire attention aux rappels incessants. Cette réaction n’est pas la bonne.

Au contraire, même si cela fait des heures que votre chien vous mène par le bout du nez et n’en fait qu’à sa tête, à partir du moment où il revient vers vous, vous devez le féliciter. Plus le chien est récompensé, plus il aura envie de renouveler son geste. Si vous lui hurlez dessus à son retour, il n’aura aucune raison de revenir vers vous la prochaine fois. La punition n’est donc jamais une solution en ce qui concerne l’apprentissage du rappel.

4/ Compliquer l’exercice

Afin de pouvoir faire face à toutes les situations, il est très utile de pratiquer le rappel à n’importe quel moment. Par exemple, si votre chien est en train de jouer avec d’autres chiens ou en train de se faire câliner par un inconnu dans la rue, essayez de l’appeler. Le fait qu’il soit concentré sur une situation très agréable rend la tâche plus ardue.

Au fur et à mesure de son apprentissage, compliquez ainsi les situations de rappel. Cela renforcera non seulement son éducation, mais également son lien avec vous. En effet, un chien qui obéit au rappel au doigt et à l’œil est un chien qui aime son maître et qui a envie de le retrouver.

5/ Consacrer du temps à son chien

Certains chiens ont besoin de plus de temps que d’autres pour apprendre de nouvelles choses. Dans tous les cas, il est nécessaire de se dégager du temps pour l’éducation de son chien. Lui consacrer 5 minutes par jour ne suffira pas à son éducation ni à son épanouissement.

Source