in

5 choses à savoir sur le Basenji

Crédits : iStock

Chien au physique élégant et au tempérament doux et calme, le Basenji possède de nombreuses qualités pour séduire les amoureux des animaux. On vous en dit plus sur cette race connue pour être particulièrement silencieuse…

1/ Une race plus vieille que les pyramides

Le Basenji est apparu bien avant les Pharaons, il y a plus de 5 000 ans. Pour preuve, des représentations de ce petit chien d’une dizaine de kilos ont été découvertes sur plusieurs tombeaux égyptiens. Chien sacré, son rôle était d’accompagner l’âme des défunts vers la vie éternelle.

Originaire d’Afrique, il était et est toujours utilisé comme chien de chasse et chien guide dans les forêts et savanes africaines, notamment au Congo. C’est à la fin du 19e siècle que la race est importée en Europe, alors qu’on la croyait disparue.

Crédits : fugzu/Wikimedia Commons

2/ Un « chien-chat »

Le Basenji est un chien très indépendant qui pourrait faire penser à un chat. Ainsi, son éducation n’est pas toujours facile et demande beaucoup de patience. De plus, il est particulièrement propre et fait notamment sa toilette tous les jours. Il n’a pas d’odeur « de chien » car c’est comme s’il n’avait pas d’odeur du tout.

Sa plus grande particularité est qu’il n’aboie pas. Non, il n’est pas muet, bien au contraire. Il possède une gamme de vocalises absolument incroyables, similaires au bruit d’un gloussement, mais qu’il n’utilise que lorsqu’il est très content ou qu’il est pris sur le fait. Il sait aussi grogner, notamment lorsqu’un intrus mal intentionné tente de pénétrer dans sa maison ou de s’en prendre à sa famille. Enfin, il sait aussi grimper aux arbres !

Crédits : fugzu/Wikimedia Commons

3/ Un excellent chasseur

Le Basenji possède un excellent flair ainsi qu’une ouïe et une vue particulièrement développées, ce qui fait de lui un incroyable chasseur. Cet instinct exceptionnel lui vient de son histoire. En effet, il a longtemps permis aux tribus africaines qu’il accompagnait de flairer les pistes de proies ou de prédateurs à abattre.

La passion du Basenji pour la chasse lui a valu de nombreux accidents. S’il flaire une trace qui l’intéresse, il n’hésitera pas à se mettre en danger pour suivre sa piste. Mieux vaut alors qu’il ne se trouve pas à proximité d’une route.

Crédits : fugzu/Wikimedia Commons

4/ Un hyperactif qui s’assume

Le Basenji a beau être d’un calme olympien lorsque cela est nécessaire, il n’en demeure pas moins un chien avec un grand besoin d’exercice. L’effort physique lui est indispensable afin de lui éviter l’ennui.

Très joueur, il sera le plus heureux des chiens si son maître prend quotidiennement le temps de jouer avec lui et de l’éduquer afin qu’il se sente perpétuellement stimulé.

Crédits : Christina/Pexels

5/ Méfiant, mais affectueux

Le Basenji n’est pas un chien qui se laisse facilement approcher. Méfiant envers les étrangers, il sera en revanche le plus gentil et affectueux des compagnons avec ses maîtres et leurs enfants.

Entièrement dévoué à ses humains, ce grand sensible ne supporte pas la solitude, notamment s’il ne s’est pas assez dépensé auparavant, et peut vite adopter un comportement destructeur.

Crédits : fugzu/Wikimedia Commons

Sources : Wamiz ; Chien.com

Articles liés

5 choses à savoir sur le Dalmatien

7 choses à savoir sur le berger australien

5 choses à savoir sur le Border Collie