in

4 conseils pour éviter que votre chien ne devienne agressif

Crédits : iStock
4 conseils pour éviter que votre chien ne devienne agressif
noté 5 - 1 vote

Selon l’éducation que vous donnez à votre chien ainsi que son caractère de base, il n’est malheureusement pas impossible qu’il devienne plus ou moins agressif. Cela peut devenir un gros problème et un danger potentiel pour vous et votre entourage. C’est pourquoi il est très important de prendre les mesures nécessaires afin d’éviter que le chien devienne agressif.

1/ Un chien et un maître qui se correspondent

La compatibilité entre le chien et son maître est essentielle. Un certain nombre de problèmes d’agressivité sont liés à l’incompatibilité entre le chien et son maître. Tout comme un être humain, un chien a son propre caractère, son histoire et son patrimoine génétique. Lorsque vous choisissez un chien, posez-vous les bonnes questions. Ce ne sont pas ses attraits physiques que vous devez regarder, mais plutôt les particularités et les traits de caractère de la race par exemple. Il faut savoir qu’aucune race de chien n’est prédisposée à l’agressivité, mais que certaines ont des besoins plus importants et ce sont ces besoins qui peuvent déclencher des comportements agressifs. Méfiez-vous des « coups de cœur ».

Les deux races qui souffrent le plus d’incompatibilité avec leurs nouveaux maîtres sont le berger malinois et le jack russel. Le côté vif et la petite taille du jack russel ont rendu cette race populaire, mais c’est un chien qui a besoin de se dépenser mentalement et surtout physiquement. Les malinois sont vus comme des chiens de garde très obéissants. Ce sont néanmoins des chiens qui ont aussi des besoins importants et qui travaillent des heures pour obtenir des résultats. Certes, c’est une race moins têtue que d’autres, mais l’obéissance et la confiance ne sont pas innées, il faut les acquérir.

2/ Se renseigner sur le caractère du chien

Vous l’aurez compris ! Il faut absolument choisir une race qui correspond à vos attentes. Le caractère du chien ne dépend pas seulement de la race même si l’on peut y observer certaines tendances. Voilà pourquoi vous devez impérativement vous renseigner sur le caractère du chiot que vous souhaitez adopter pour voir s’il est compatible avec le vôtre. Ce n’est pas toujours évident, c’est pourquoi vous pouvez demander de l’aide à plusieurs professionnels (plus vous avez d’avis, mieux c’est). N’oubliez jamais que ce chien sera votre compagnon pour des années à venir. Prenez donc le temps de bien choisir même si vous avez hâte de ramener un toutou à la maison.

3/ Apprendre à connaître son chien

Une fois à la maison, vous devez apprendre à connaître votre chien, mais aussi à le respecter. Parfois, l’aide d’un éducateur canin peut être la bienvenue (notamment lorsque vous adoptez un chien dans un refuge).

Tout ce que vous devez savoir sur votre chien peut se résumer en 3 points principaux :

  • Connaître ses besoins en tant que chien : un chien a besoin d’exercice (plus ou moins) et donc de sortir promener tous les jours, de rencontrer d’autres chiens (ce qui le sociabilise), de créer un lien profond avec vous lorsque vous le promenez, etc.
  • Gérer la frustration du chien : certains chiens réagissent moins bien que d’autres à la frustration. Vous devez apprendre à votre chien à réagir positivement à cette frustration. Si vous l’habituez dès le début à ne pas faire certaines choses, ce sera plus facile pour vous de vous faire respecter. Le chien doit aussi apprendre à partager sa nourriture, mais aussi l’attention de ses maîtres.
  • Apprendre et s’adapter à son langage : si vous attendez d’un chien qu’il agisse comme un être humain, vous risquez d’être déçu. Pour bien communiquer avec votre chien, vous devez savoir décrypter son langage, ses postures… Vous devez être capable de voir si le chien est anxieux, irrité, s’il a besoin de sortir se défouler ou de faire pipi/caca. C’est indispensable pour prévenir l’agressivité.

4/ Faciliter la cohabitation chien/enfant(s)

Un enfant peut très vite devenir le meilleur ami d’un chien et vice versa. Il faut toutefois que votre/vos enfant(s) aie (nt) un comportement adapté à l’animal, car un enfant qui prend un chien par surprise ou s’amuse à lui tirer les oreilles se met potentiellement en danger. Des règles de sécurité s’imposent donc pour éviter certains risques d’agressivité.

  • Vous devez apprendre à votre enfant à respecter votre chien. Le chien est un animal sensible, il ressent la douleur et a des besoins particuliers. Ce n’est ni un jouet ni une peluche. L’enfant ne doit pas se jeter sur le chien pour lui faire un câlin, mais lui demander s’il en veut un par exemple.
  • Ne laissez pas vos enfants s’approcher du panier du chien. Le panier est une zone de refuge pour votre chien, son cocon rien qu’à lui. Les enfants ne doivent pas venir embêter le chien lorsqu’il est dedans. Se rendre dans son panier est un moyen d’être en paix pour le chien, mais aussi un moyen de sortir d’une situation qui pourrait l’énerver et donc le rendre potentiellement agressif.
  • Un chien et un enfant ne doivent pas rester sans surveillance. On ne sait jamais vraiment comment un enfant et un chien peuvent réagir. Afin d’aider vos enfants à ne pas faire des choses qui pourraient embêter le chien, vous devez être toujours présent et rappeler à l’ordre le chien ou l’enfant qui dépasserait les limites.

Source

Articles liés

« Mon chien est agressif ! » Découvrez les causes possibles et quelques solutions

On sait maintenant pourquoi certains chiens ont un comportement agressif

10 conseils pour rendre son chien heureux