in

10 conseils de base pour l’éducation de votre chiot

Crédits : iStock

L’éducation du chiot est une étape cruciale dans la vie d’un chien, tout comme l’enfance chez les humains. Lorsque votre chien est tout jeune, il est plus facile de l’éduquer, encore faut-il lui donner une bonne éducation. Voici 10 conseils pour vous aider.

1/ Apprenez-lui les ordres de sécurité

Il est essentiel pour sa sécurité que votre chien comprenne quelques ordres de base. Si vous lui demandez de venir au pied, d’attendre et de s’arrêter, le chien doit tout à fait vous écouter et vous respecter. Vous devez aussi lui apprendre le mot « attention » pour pouvoir le mettre en garde en cas de danger. Pour féliciter votre chien, vous pouvez lui donner des friandises. Évitez d’utiliser le mot « bien » lorsqu’il a bien travaillé, car il pourrait le confondre avec « viens » (préférez-lui plutôt les mots « bravo » ou « bon chien »).

2/ Prenez le temps de jouer

Les chiots ainsi que les chiens ont besoin de jouer. Cette activité est tout simplement nécessaire à l’animal. Elle va renforcer les muscles du chien, mais aussi solliciter son intelligence et sa vivacité selon les jeux. Les jeux sont un excellent moyen de créer une réelle complicité entre le chien et son maître qui apprendront mutuellement leurs aptitudes et leurs codes.

3/ Ne lui donnez pas à manger avant vous

Il est préférable de donner à manger à votre chiot après votre propre repas. Ne lui donnez pas à grignoter lorsque vous êtes à table sinon le chiot en prendra l’habitude et viendra réclamer à chaque fois que vous êtes en train de manger (parfois même en aboyant). Bien évidemment, vous pouvez lui donner un petit morceau de quelque chose au cours de votre repas, mais cela doit rester exceptionnel et ce petit bout devra être donné dans sa gamelle.

4/ Habituez-le à la solitude

La solitude est contre nature pour le chien qui a une sorte d’instinct de meute, c’est pourquoi il faut bien lui apprendre à être seul et à s’habituer à la solitude. Lorsque vous partez de chez vous, ne dramatisez pas la chose. Essayez de faire comme si le chien n’existait pas au cours des 15 dernières minutes avant votre départ. À votre retour, ignorez votre toutou durant une quinzaine de minutes aussi. S’il a fait des bêtises pendant votre absence, ne le grondez pas, car il associera votre colère à votre arrivée plutôt qu’à ses bêtises et pourrait se mettre à craindre votre retour.

5/ Ne l’autorisez pas à faire ce que vous ne voulez pas qu’il refasse

C’est lorsqu’il est chiot qu’il faut donner de bonnes habitudes à votre toutou. Après, cela risque d’être trop tard. Par exemple, si vous le laissez monter sur le lit ou le canapé, sauter sur les jambes des gens qu’il croise… il continuera à le faire une fois qu’il sera adulte. Par conséquent, lorsque vous voyez votre chien en train de faire quelque chose qu’il ne devrait pas, dites-lui « non » d’un ton ferme et détournez son attention avec un de ces jouets.